L'histoire des chars moyens UDES

Commandants,

Alors qu'une nouvelle branche de chars moyens suédois arrive dans World of Tanks, nous pensons que c'est l'occasion idéale pour explorer l'histoire fascinante de la branche des moyens UDES.

La fin d'un vieux monde

Au début des années 1970, le gouvernement suédois chercha à remplacer son armada de véhicules blindés, que ce soit en les achetant à d'autres pays, comme ce fut le cas du Centurion britannique, ou en les fabriquant, avec par exemple le Strv 103-0

Cette initiative fut officiellement baptisée Underlagsgrupp Direkt Eld Stridsfordon ou UDES en formule courte, que l'on pourrait traduire par Véhicule de combat de tir direct de groupe de surface. Cela ne vous dira pas grand-chose pour le moment, mais, en bref, l'idée était d'étudier et de trouver des solutions pour de nouveaux chars à prix abordable pouvant rivaliser, voire dépasser, ses adversaires potentiels. Cela semble être une mission impossible !

Mission acceptée

Toutefois, comme souvent dans le développement de véhicules blindés, plusieurs sociétés répondirent à l'appel du gouvernement suédois. Bofors et Hägglunds commencèrent à travailler sur quelques projets de chars, à la fois avec et sans tourelle. D'ailleurs, leur toute première version en avait une. Les autorités suédoises exigeaient un véhicule à profil bas et à tourelle pouvant embarquer un canon de 105 mm avec une masse de combat ne dépassant pas les 20 tonnes. Et le tout avec un coût réduit, bien entendu. Ce projet fut nommé UDES 14.


UDES 14E2, un des projets lancés par les autorités suédoises

Hägglunds apporta cinq propositions, toutes utilisant autant de composants que possible de l'Ikv 91, et Bofors en conçut quatre autres. Deux d'entre eux présentaient une suspension hydraulique. Finalement, l'UDES 14E de Hägglunds et l'UDES 14-2 de Bofors furent tout deux sélectionnés.

L'UDES prend forme

Les deux véhicules disposaient d'une tourelle et d'un canon rayé de 105 mm. En revanche, tous les autres aspects de ces prototypes de chars étaient bien différents, comme la composition de l'équipage. Au fil des mois et après diverses versions, les deux chars devinrent les UDES 15 et 16, afin d'être finalement fusionnés en un seul, l'UDES 15/16, histoire de garder les choses simples.

En 1974, les ingénieurs prévirent d'équiper ce char d'un châssis unique à suspension hydraulique, lui permettant d'augmenter grandement les angles verticaux de son canon. Si l'UDES 15/16 et ses successeurs avaient été fabriqués, le plan était de leur faire employer des tactiques de combat mobile et de tir et reconnaissance. En effet, grâce à leur suspension, ces chars auraient pu tirer sans trop exposer leur silhouette.

Le destin de l'UDES

Les Suédois ont poursuivi les travaux sur l'UDES, avec le développement de l'UDES 16, une évolution de l'UDES 14E2 proposée précédemment par Hägglunds. Ce char présentait un profil encore plus petit grâce à une silhouette futuriste.

En fin de compte, aucun de ces véhicules ne fut jamais fabriqué, bien que certains approchèrent un prototype en bois. Pourquoi ? Les véritables raisons sont encore gardées secrètes, mais nous pouvons supposer que les concepts proposés par les sociétés suédoises étaient probablement trop avancés pour être rentables.

 

Fort heureusement, vous pourrez bientôt essayer les caractéristiques uniques de ces chars suédois dans World of Tanks !

Fermer