Histoires de Shermans n° 3 : le légendaire et fidèle Fury, la star de cinéma

Commandants !

Même si la célébrité est peut-être montée à la tête du VI M4A3E8 Fury , le « Easy Eight » est aussi connu pour avoir joué un rôle important dans la victoire alliée à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Tandis que les Britanniques apportaient des améliorations au M4 Sherman, les Américains travaillaient également d'arrache-pied afin de développer leur propre variante du Sherman, revue et améliorée. Tout comme les Britanniques, ils comprirent l'importance d'installer une nouvelle tourelle et un nouveau canon afin de pouvoir rivaliser avec le Panther et le Tiger I allemands. En résulta la version E8, ou « Easy Eight », immortalisée dans le film de 2014, Fury.

Rejoignez « The Challenger » Richard Cutland tandis qu'il vous guide à travers le processus de développement et découvre les véhicules historiques magnifiquement restaurés au Musée des Blindés de Bovington.

La vidéo fut aussi diffusée lors du Tankfest Online 2021. Retrouvez la diffusion sur Twitch ou sur YouTube si vous l'avez manquée. Rappel : des codes concours se cachent également dans certaines de nos vidéos, alors restez à l'affût !

Le développement du M4A3E8 Fury fut lent. Il fallut une grande dose de persuasion pour que le commandement militaire accepte de s'adapter à de nouvelles tactiques. Ils maintenaient que les chars seraient détruits par l'artillerie et les chasseurs de chars : les combats de chars devaient être évités afin que les équipages puissent soutenir l'infanterie sans être distraits. Mais après quelques affrontements infructueux entre des Shermans et des Tigers en Afrique du Nord, en Sicile et en Italie, ainsi que contre des Panthers en France, ils acceptèrent finalement de rééquiper les Shermans et d'y installer un canon de 76 mm et une nouvelle tourelle.

Mais ce dernier modèle n'était pas exempt de tout défaut. La puissante explosion créait un puissant flash de lumière et le nuage de poussière qui en résultait trahissait la position du char, tout en aveuglant momentanément l'équipage. De plus, le poids supplémentaire impactait la maniabilité, et l'entrepôt des munitions était si précaire que le véhicule était susceptible de prendre feu. En réponse à ces problèmes, la nouvelle suspension HVSS et les chenilles plus larges ajoutèrent du poids mais réduisirent le poids global au sol et contribuèrent à une meilleure mobilité. Stocker les munitions au fond de la caisse, au sein d'un râtelier humide, permit de réduire grandement les risques d'incendie. La simplicité de cette modernisation a permis aux chars de pouvoir être réparés et améliorés, et ce en plein combat, tout en restant une menace sérieuse jusqu'à la fin de la guerre.

Regardez les vidéos précédentes sur le M4 Sherman et le Sherman Firefly, et restez à l'affût pour l'ultime épisode de nos Histoires de Shermans, la semaine prochaine, avec en vedette le Revalorisé.

Rejoignez la communauté de World of Tanks sur YouTube

Assurez-vous de vous abonner à notre chaîne YouTube pour ne rien manquer des combats de chars, des vidéos historiques, des Meilleurs replays de la semaine et de bien d'autres contenus formidables de World of Tanks !

S'INSCRIRE

Vous n'êtes pas encore un joueur de World of Tanks ?

Créez votre compte via www.worldoftanks.eu/playhistory et récupérez vos chars historiques exclusifs ! Vous pourrez aussi partager le code d'invitation PLAYHISTORY avec vos amis et rejoindre le champ de bataille en formant une équipe !

En avant !

Fermer