Attention !
L'article que vous regardez est dans l'ancien format du site. Il peut y avoir des problèmes de représentation avec certaines versions du navigateur.

Fermer

Le char du mois : le Jagdpanther

Ce mois-ci, nous nous penchons sur l’un des chasseurs de chars des forces de l’Axe, le Jagdpanther de rang VII. Dans l’article suivant, nous allons décrire les origines et l’histoire de ce char et vous proposerons quelques informations et astuces utiles pour vous aider à tirer le meilleur de ce véhicule sur le champ de bataille. Mais chaque chose en son temps, comme toujours :

Vous pourrez bénéficier de 30 % de crédits supplémentaires avec le chasseur de chars allemand Jagdpanther de rang VII du 1er avril à 7 h 10 au 1er mai à 7 h (heure de Paris).

Mais ce n’est pas tout ! Si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’acquérir ce véhicule, vous pourrez bénéficier d’une remise de 50 % sur son prix d’achat, du 1er avril à 7 h 10 au 5er avril à 7 h (heure de Paris).

 

Le Jagdpanther de la Seconde Guerre mondiale

L’origine et le but de ce chasseur de chars allemand peuvent être expliqués facilement avec l’équation suivante :

Châssis du char Panther + canon Pak 43 de 8,8 cm = Jagdpanther

La base est un Panther, un char moyen allemand produit à partir du milieu de l’année 1943 en réponse au T-34 soviétique. Il a été mis à niveau avec un canon antichar PaK 43 (Panzerabwehrkanone 43, « Canon antichar 43 » littéralement) de 88 mm développé par Krupp, qui deviendra l’un des canons antichar les plus puissants de la Wehrmacht, et qui sera aussi monté sur d’autres chars comme le fameux Tiger II (alias King Tiger).

Le char moyen PzKfw V Panther (avec un KwK 45/L/100 de 7,5 cm)

Le chasseur de chars Jagdpanther (avec un Pak 45 L/52 de 10,5 cm)

En fait, le nom Jagdpanther ne cache aucun secret, car il signifie littéralement « Panthère de chasse ». Le résultat de ce projet militaire est un char capable de chasser les autres grâce à son canon très efficace. Sa production a commencé en début d’année 1944 et s’est terminée en mars 1945. Au total, 392 exemplaires du véhicule ont été produits.

Comme vous le savez peut-être, les Allemands avaient pour habitude de laisser libre cours à leur imagination. C’est ainsi qu’ils commencèrent à donner des noms zoologiques à leurs chars. Leur artillerie comprend des noms d’insectes comme le Wespe (guêpe) et le Grille (grillon). Il est également commun, pour les chars moyens et lourds, de retrouver des références félines, comme le Tiger (tigre) et le Löwe (lion). Ce dernier a été renommé Maus (souris), afin de ne pas éveiller les soupçons sur un projet de grande taille.




Tiger Löwe (lion)
Grille (grillon)

 

 

   
 Bison   Maus (souris)

Le zoo allemand !

Aujourd’hui, il est possible d’admirer un Jagdpanther à l’Imperial War Museum de Londres. Vous en trouverez également un au Panzer Museum de Munster en Allemagne.

 

Le Jagdpanther du jeu

Entrons directement dans le vif du sujet :

Que dois-je attendre du Jagdpanther sur le champ de bataille ?

Il y a beaucoup de choses à dire sur ce chasseur de chars, mais sa caractéristique la plus évidente est qu’une fois équipé du canon de 105 mm, il s’agit d’un tireur embusqué exceptionnel, même à longue portée. Ajoutez à cette énorme puissance de feu le même blindage que celui du PzKpfw V Panther, et vous obtenez un véhicule capable de menacer la plupart des chars que vous rencontrerez en bataille, y compris les chars lourds de rang VII.

 

Pourquoi dois-je le débloquer (et dépenser 60 500 points d’expérience et plus d’un million de crédits) ?

La première raison est que ce véhicule fait le lien entre deux chasseurs de chars exceptionnels : le Ferdinand et le Jagdpanther II. Une autre raison est qu’il n’est absolument pas nécessaire de faire évoluer vos chenilles, et mettre à niveau le moteur et la radio ne posera aucun problème si vous l’avez déjà fait avec le Tiger et les VK, puisqu’ils partagent les mêmes modules.

Cependant, sa qualité la plus importante est sa puissance de feu qui surprendra vos ennemis en causantjusqu’à 320 points de dégâts et 200 mm de pénétration… Pas mal pour un véhicule de rang VII !

 

Aperçu des performances

 

Rang

Nom

Dégâts (en points de structure)

Pénétration (mm)

Cadence de tir (coups/min)

Dispersion à 100m (en m)

Temps de visée (en s)

VI

7,5 cm StuK 42 L/70

135/135/175 

150/194/38

15.79

0.33

1.7

VII

8,8 cm PaK 36 L/56

220/220/270

132/171/44

11.11

0.35

1.7

VIII

8,8 cm PaK 43 L/71

240/240/295

203/237/44

9.84

0.32

2.3

VIII

10,5 cm PaK 45 L/52

320/320/420

200/244/60

7.32

0.34

1.7

 

 

Rang 

Nom

Puissance du moteur (en ch)

Probabilité d’incendie

VI

Maybach HL 174

610

20 %

VII

Maybach HL 210 P 30

650

20 %

VIII

Maybach HL 230 P 45

750

20 %

 

 

Tier

Nom

Charge max. (en t)

Vitesse de rotation (degrés/s)

VII

JgPz-V-Ketten Ausf. A

47.5

26

VIII

JgPz-V-Ketten Ausf. B

48.95

29

 

 

Tier

Nom

Portée (en m)

Poids (en kg)

VI

FuG 7

415

70

IX

FuG 12

710

150

Au vu de la configuration des modules de ce véhicule, il est préférable de commencer par améliorer le canon, puis de passer au moteur. En d’autres termes, explorez d’abord le rôle de tireur embusqué, puis, quand vous êtes plus en confiance, considérez l’utilisation de ce véhicule à d’autres fins.

 

Rôle de tireur embusqué

Il existe quatre canons de rang VI à VIII pour ce véhicule. Le canon de base de 75 mm inflige des dégâts correspondant à seulement 135 points de structure, mais la cadence de tir (15 coups par minute) ainsi que la pénétration, tout à fait honorable pour un canon de rang VI, compensent clairement les faibles dégâts infligés par tir. Ne perdez pas trop de temps avec le 88 mm L/56. Passez dès que possible au L71, cela vous simplifiera grandement la vie. Ce canon représente en effet une belle amélioration de termes de pénétration et de précision, même si cela se fait au détriment du temps de visée. Cependant, si vous voulez voir tout le potentiel de ce chasseur de chars, continuez à le faire évoluer. Allez jusqu’au canon de 105 mm. Son temps de visée n’est que la partie émergée de l’iceberg : avec pas moins de 320 points de dégâts et 200 mm de pénétration, il propose aussi une cadence acceptable de 7,32 tirs par minute.

 

Char de deuxième ligne : restez derrière la barrière

Le Jagdpanther n’a pas de point faible évident, mais vous devrez toujours vous rappeler qu’il a un profil imposant (bonne chance pour vous cacher) et qu’il s’agit d’un char sans tourelle. Faites donc attention à vos flancs et aux mauvaises surprises. Débloquer le moteur Maybach HL 230 P 45 vous permettra de vous déplacer rapidement si la situation se complique. Cependant, ne vous précipitez pas en ligne de front. Le blindage très incliné du véhicule reste très fin et ne fait ricocher que les obus venant de loin. Cela signifie que le combat rapproché et la prise par les flancs ne sont pas du tout conseillés. N’allez pas taquiner les chars lourds encore capables de mener un vrai combat. Demandez de l’aide car vous en aurez probablement besoin pour vous en sortir indemne si les choses ne se passent pas comme prévu. 

 

Rien n’est gratuit

Vous ne serez sans doute pas surpris d’apprendre que nous vous conseillons de ne pas tirer sur des cibles avec moins de 100 points de structure restants, à moins qu’il ne s’agisse d’un char de rang IX ou X (en espérant que l’expérience portera ses fruits), ou qu’aucune autre cible ne se trouve dans les alentours (et que vous ne pouvez pas attendre que quelqu’un d’autre s’en charge) en raison du coût élevé des obus.

 

Pour couronner le tout : équipement suggéré

 

Filet de camouflage : -25 % de chances de détection quand le véhicule est immobile

L’accessoire idéal pour devenir un tireur embusqué plus discret.

 

 

 

Fouloir de canon moyen calibre : -10 % de temps de rechargement

Si votre canon est votre meilleur allié, cet accessoire est indispensable.

 

 

 

Ventilation améliorée classe 2 : +5 % pour toutes les aptitudes de l’équipage

Le manque de précision du canon peut être un inconvénient difficile à gérer. Votre équipage peut vous aider à compenser ce problème.

 

 

 

Télescope binoculaire : +25 % de portée de vue pour un véhicule immobile, jusqu’à 500 m

Utile si vous n’êtes pas d’humeur à partir à la chasse.

 

 

Et voilà, kommandanten ! Préparez-vous à chasser vos ennemis !

Fermer