Perfectionnement des premium préférentiels

Alors que nous approchons de l’été, nous continuons de nous attaquer à la longue liste des choses à faire, en commençant par les sujets les plus importants. Le prochain de cette liste est le problème des premium préférentiels. La question est en suspens depuis un moment maintenant, alors avant de poursuivre, voici un rappel historique.

Il y a un peu plus d’un an, World of Tanks est passé à la version 9.18, apportant de grandes améliorations au système de matchmaking du jeu. À la différence de son prédécesseur, le fonctionnement de cette nouvelle version était basé sur plusieurs modèles qui régulaient la composition des équipes avant la bataille. Depuis lors, cet outil a profité de plusieurs changements, jusqu’à atteindre un niveau de performances répondant aux attentes de la communauté comme à celles de l’équipe des développeurs.

Maintenant que le jeu dispose d’une bonne répartition des équipes, les cas de déséquilibres se font rares. Tout le monde devrait donc être content, non ? En fait, pas vraiment. Cette nouvelle approche a profité à tout le monde, sauf aux véhicules premium préférentiels.

 

Pourquoi s’agit-il d’un problème ?

Il y a deux aspects. Le premier problème vient de la principale caractéristique des premium préférentiels : l’équilibre par plages de rangs. À partir des rangs intermédiaires, tous les véhicules ont une plage de rang de –2 à +2. Cela signifie qu’en combattant à bord de votre de votre King Tiger, vous pouvez vous retrouver en haut de la liste à affronter des Churchill patauds et des petits AMX 12t. D’un autre côté, vous avez également la possibilité de vous retrouver tout en bas, à devoir lutter face au puissant IS-4 et au terrifiant T95.

Avec les premium préférentiels de rang VIII, vous ne pourrez pas rencontrer d’adversaire de rang supérieur à IX, ce qui rend la vie plutôt facile. Mais ce nouveau système de matchmaking a bien du mal avec ces machines. Cela lui prend plus de temps et de calculs pour que l’outil les équilibre correctement, ce qui augmente leur temps en file d’attente. Voici ce qui se passe alors : le système de matchmaking commence à incorporer un grand nombre de chars de rang IX pour compléter les compositions avec des premium préférentiels, qui sont à leur tour déficitaires pour remplir des équipes avec les rangs X. Le système de matchmaking cherche alors un moyen de combler ce vide pour les rangs X, et devinez à qui il fait appel ? Eh bien, aux rangs VIII ! Venez par ici les petits.

Le second problème des premium préférentiels est leurs caractéristiques de combat. Elles ont toujours été inférieures à celles de leur concurrence, par souci d’équilibre. Après la 9.18, la règle de répartition en 3/5/7 est apparue, ainsi que ses dérivés, et les premium préférentiels ont souvent eu à combattre des véhicules de rang équivalent ou supérieur, ce qui signifie qu’ils ne jouaient pas à armes égales la plupart du temps. Imaginez être aux commandes de votre KV-5 et que dans la majorité des cas, vous vous retrouvez quelque part au milieu, avec toute une collection d’IS-3, de Ferdinand, de Pershing et d’autres chars standards de rang VIII. Si vous ajoutez quelques rangs IX dans cette équation, vos chances de vous en sortir sont plutôt maigres.

Nous allons donc à présent corriger ces deux problèmes, et voici comment :

  • Système de matchmaking : réduire le temps d’attente, simplifier les calculs
  • Caractéristiques : faire des chars premium préférentiels des machines compétitives bien équilibrées

Pourquoi cela a-t-il pris tant de temps ?

C’est le prix à payer lorsqu’une erreur est commise. Les chars préférentiels sont nombreux dans l’arsenal à l’heure actuelle, il nous fallait donc prendre en compte une multitude d’options avant de trouver un juste équilibrage.

À l’origine, nous avons pris deux directions ou approches différentes. 

La direction « globale » qui était d’ajuster le fonctionnement de l’équilibreur, pour que les premium préférentiels aient de plus grandes chances de faire partie du top 3 dans une liste en 3/5/7. Idéalement, cette solution aurait pu profiter à ces machines, sans avoir à ajuster leurs caractéristiques. La réalité en revanche nous a toutefois rattrapés lors des tests et simulations en interne, puisque ces améliorations mineures ont entraîné un déclin général des performances du matchmaking. Nous n’avions donc d’autre choix que d’abandonner cette approche.

La direction « locale » était d’opter pour une approche individuelle pour chaque modèle, apportant les changements nécessaires pour réduire l’impact négatif des premium préférentiels sur le système de matchmaking. Après une série de tests, cette solution s’est avérée le choix idéal, mais elle a rencontré un nouveau problème. Certains des premium préférentiels actuels sont plutôt « âgés » en termes de caractéristiques de combat, et il ne suffit pas de pousser certains paramètres pour résoudre ce problème. Il s’avère que certains véhicules nécessitent une profonde révision, tout en conservant les particularités qu’ils ont actuellement.

Nous ne voulons pas transformer un char d’assaut en un véhicule fait pour l’embuscade. Nous voulons préserver, voir mettre l’accent sur leurs particularités.

Dans un même temps, nous prévoyons de donner aux joueurs la possibilité de décider si un char mis à jour est adéquat pour eux. Ainsi, chaque tankiste aura la possibilité d’échanger une machine au travers d’une option d’échange spéciale pour une liste exclusive de chars non disponibles actuellement via l’échange. Le coût de ce type d’échange ne dépassera pas 2 000 pièces d’or. Ainsi, chaque possesseur d’un premium préférentiel aura 2 options :

  • Garder sa machine après amélioration de ses caractéristiques
  • L’échanger contre un autre véhicule plus adéquat, avec un petit supplément en pièces d’or

Le pionnier

Nous n’avons pas mentionné le KV-5 par hasard, puisqu’il sera le tout premier char à profiter de ce changement. Si nous avons choisi ce véhicule, c’est qu’il représente le sujet expérimental ultime : ce char premium préférentiel est un vétéran qui se démarque par son rôle en combat et ses caractéristiques. Il répond bien mieux à tous nos critères que tout autre de cette liste.

La nouvelle version du KV-5 conservera ses principales particularités, il reste un véhicule lourdement blindé avec une grande quantité de points de structure et une cadence de tir élevée. Nous augmentons ses valeurs de pénétration à 218/243 mm (respectivement pour les obus de base et premium) et nous aimerions voir comment il se comporte avec 330 points de dégâts par tir. Ce dernier point est une amélioration discutable, alors nous étudierons les statistiques et vos retours de très près afin de prendre une décision finale.

Nous avons également augmenté son blindage frontal : le tourelleau du chargeur passe à 190 mm au lieu de 150 mm, alors que celui de l’opérateur radio atteint maintenant 200 mm d’épaisseur au lieu de 180 mm précédemment. Le tourelleau du pilote passe quant à lui de 150 mm à 200 mm. L’épaisseur générale de la tourelle principale affiche maintenant 220 mm, transformant le KV-5 en un véritable char lourd.

 
 

D’un autre côté, nous avons réduit certaines de ses caractéristiques actuelles. Pour le KV-5, il s’agit du blindage de ses flancs et de son arrière, afin que ce véhicule ne devienne pas une bête destructrice et indestructible. Nous voulons que ce char soit un expert du combat en première ligne, un taureau enragé prêt à réduire en pièces les défenses adversaires ou à accueillir un assaillant adverse par une riposte bien sentie, tout en restant vulnérable aux contournements et aux attaques par l’arrière.

Nous commencerons à implémenter ces changements presque de suite. La première itération des tests sera menée au cours de la semaine prochaine, et la liste des changements finaux dépendra essentiellement du comportement de ce nouveau KV-5 en bataille.

Compte tenu des améliorations ci-dessus, le KV-5 deviendra un véhicule de combat compétitif capable de tenir tête efficacement à n'importe quel adversaire. Qui plus est, le véhicule revu pourra faire face aux véhicules de rang X. Le coût de ces améliorations est la place de bataille standards, il n'y aura plus de matchmaking préférentiel, puisque celui-ci ne sera plus justifié au vu des nouvelles caractéristiques techniques. De nouveaux défis et de nouvelles opportunités pour le géant de l'URSS.

Le problème des premium préférentiels est un point important pour nous, nous avons donc prévu de mener de nombreux tests en interne, afin d’essayer diverses options pour ajuster ces chars. Comme toujours, vos retours seront très appréciés, alors continuez de nous suivre et partagez vos avis sur les forums.

Fermer