Le tireur de l'Eagle 7 défile à Boston

Il attendait un taxi, mais un char arrivé.

Il y a quelques jours, Clarence Smoyer, âgé de 95 ans, a reçu une petite surprise. Ce vétéran de la troisième division blindée américaine, aussi appélee Spearhead, venait à Boston pour une séance de dédicaces aux côtés de l'auteur Adam Makos.

Il aurait dû monter dans une berline tout ce qu'il y a de plus classique, mais c'est bien un Sherman venu du musée de Hudson qui s'est proposé de l'accompagner. À bord de ce véhicule emblématique, Clarence Smoyer a salué la foule et s'est exprimé sur la dureté des combats de la seconde guerre mondiale, ceux-là même qui ont inspiré Adam Makos a raconter son histoire et celle de son équipage.

Enrolé en 1943, Smoyer avait d'abord servi dans un Sherman en tant que chargeur puis tireur, avant d'être choisi pour opérer un char Pershing, l'un des plus avancés de l'époque. Vous connaissez ce véhicule, d'ailleurs, puisqu'il s'agit de l'Eagle 7, vainqueur d'un duel au pied de la cathédrale de Cologne en 1945.


Credit:  Charles Krupa/AP

La même année, le tireur avait retrouvé les Etats-Unis, où il a fondé une famille et travaillé dans une usine, où personne ne se doutait qu'il avait mis hors de combat 5 chars allemands durant son service.

Humaniste, Smoyer avait néanmoins pris le temps de rencontrer Gustav Schaefer, son homologue allemand à Cologne, en 2013. Un voyage organisé par l'auteur Adam Makos dans le cadre de son livre, Spearhead, mais qui a donné naissance à une vraie amitié. Après avoir rendu hommage à une civile prise entre leurs feux à Cologne, Schaefer et Smoyer ont gardé contact via Skype, des lettres et des cartes de voeux jusqu'au décès du tireur alemand, en 2017.

Une histoire aussi touchante que son héros, acceuilli par les passants dans la ville de Boston le 21 février dernier.

 

Sources : WBUR, NavyTimes.

Fermer