Attention !
L'article que vous regardez est dans l'ancien format du site. Il peut y avoir des problèmes de représentation avec certaines versions du navigateur.

Fermer

Offre spéciale de la libération de Tobrouk


Ce week-end marque l’anniversaire de la fin du siège de Tobrouk. Grâce aux efforts conjoints des troupes alliées pendant l’Opération Crusader, la ville a finalement pu être libérée après 242 longs jours de siège le 27 novembre 1941.

 

Afin de commémorer cet événement important et nous souvenir des hommes et des femmes qui ont lutté lors de ce long blocus, nous vous proposons une offre spéciale. De samedi 1e décembre à 07 h 30 à mardi 4 décembre à 07 h 00 (heure de Paris), vous pourrez bénéficier des bonus suivants en jeu :

 

Doublement de l’expérience d’équipage

L’expérience est l’ingrédient-clé de la recette de cette délicieuse victoire. Mettez vos tankistes en cuisine !

 

10 000 crédits supplémentaires pour les joueurs obtenant la médaille de Guerrier

 Devenir le guerrier de l’équipe ne signifie plus seulement obtenir une nouvelle médaille à accrocher à votre poitrine, c’est aussi une source de revenus pendant cette offre.

 

50 % de réduction sur les véhicules suivants :
  • Le char moyen britannique de rang IV Matilda
  • Le char léger britannique de rang IV Valentine MK. III
  • Le char léger britannique de rang IV A 13 Covenanter

Une offre spéciale est bien souvent accompagnée de ses réductions de prix sur certains véhicules. Il y en a trois cette semaine !

 

Double de crédits gagnés avec les véhicules suivants :
  • Le char moyen britannique de rang IV Matilda
  • Le char léger britannique de rang IV Valentine MK. III
  • Le char léger britannique de rang IV A 13 Covenanter

 Qu’y a-t-il de mieux que gagner des crédits en bataille ? Gagner des tas de crédits, bien sûr !

 

50 % de réduction sur les emplacements de garage.

Si vous investissez dans un nouveau char, il vous faut une place pour le garer. Tout est prévu ici.

 

50 % de réduction sur les consommables achetés en crédit.

Et pour couronner le tout, nous vous offrons une petite réduction : tous les consommables pour remplir vos chars à moitié prix.

 


 

Si vous avez lu l’offre spéciale précédente, vous connaissez déjà les grandes lignes de l’histoire trouble de la ville de Tobrouk, et vous savez alors pourquoi elle fut  si importante lors de la campagne nord-africaine.

 

Le siège de la ville débuta le 11 avril et s’acheva le 27 novembre 1941, mais il ne s’agit pas du plus long siège de la Seconde Guerre mondiale. La ville russe de Léningrad peut revendiquer ce triste honneur, ayant subi un siège de près de deux ans et demi. Cependant, la résistance victorieuse de Tobrouk demeure un vif symbole de la persévérance des Alliés, qui a influencé le cours de la guerre.

Durant la plus grande partie du siège, ce furent les forces australiennes qui défendirent la ville. Commandées par le Lieutenant-général Leslie Morshead, la 9e division australienne devait à l’origine rester sur place que quelques semaines, mais elle finit par tenir la garde durant plus de cinq mois, avant que de véritables renforts n’arrivent. Pendant ce temps, ils durent résister à plusieurs attaques majeures des troupes italiennes et allemandes dirigées par le général Erwin Rommel, largement supérieures en nombre aux troupes des défenseurs.

La ville ne put être tenue que grâce à l’incomparable valeur de son port qui prouva sa valeur stratégique en rendant possible l’approvisionnement et finalement les tant attendus renforts par voie maritime. Les troupes australiennes, britanniques, polonaises et tchèques encerclées durent creuser des tranchées pour défendre leurs positions. Cela leur valut le nom de « rats du désert » ou « rats de Tobrouk » noms donnés par la propagande allemande pour tenter de ternir leur réputation. Ironiquement, les Alliés reprirent fièrement cette insulte et la tournèrent en compliment montrant leur endurance à toute épreuve.

Malgré des attaques intenses d’infanterie, de chars et d’avions de chasse, l’Axe ne parvint jamais à entrer dans Tobrouk. Les deux côtés tenaient de bonnes positions défensives, ce qui transforma la nature du conflit en un scénario plus semblable à ceux de la Première Guerre mondiale, où les deux fronts n’effectuaient que peu de mouvements. Mais de nombreux hommes et femmes de chaque côté perdirent la vie durant ces huit mois difficiles, quand les attaquants tentaient des avancées pour capturer la ville.

Le siège fut finalement levé le 27 novembre, quand un bon nombre de chars alliés de la 8e Armée parvinrent à franchir les lignes allemandes par l’arrière pour la première fois. Quand l’Opération Crusader arriva à son terme au milieu de décembre, les Allemands purent enfin être définitivement chassés de la région, ce qui scella la fin de ce conflit.

 

Bien que Tobrouk fusse plus tard envahie par les Allemands lors d’une attaque surprise en juin 1942, la précédente victoire des Rats du désert resta dans les mémoires comme la représentation de la volonté de vaincre des Alliés, et montra que la tactique de guerre allemande du Blitzkrieg (guerre éclair) pouvait être contrée. 

 

Fermer