Attention !
L'article que vous regardez est dans l'ancien format du site. Il peut y avoir des problèmes de représentation avec certaines versions du navigateur.

Fermer

Les chars du mois : le Churchill I et le Churchill VII

Offres spéciales
Dans d'autres langues : en pl de es tr cs

Le char Churchill était le principal char des forces blindées britanniques tout au long de la 2de Guerre mondiale, et il a connu plusieurs évolutions au fil des années. Deux variantes, le Churchill I et le Churchill VII sont présentes dans l'arbre technologique britannique de World of Tanks. Il s'agit de nos chars du mois pour tout le mois de juin ! Dans cet article, vous découvrirez tous les bonus disponibles et vous pourrez en apprendre davantage sur ces véhicules tant au sein du jeu que dans la vie réelle.

Du 1er juin à 07 h 10 au 1er juillet à 07 h (heure de Paris), vous remporterez 30 % de crédits supplémentaires lors de chaque bataille à bord du Churchill I (rang V) et du Churchill VII (rang VI).

Si vous ne possédez encore aucun de ces véhicules, vous pourrez profiter d'une remise en début de mois afin de les acquérir et d'en tirer le maximum ! Du 1er juin à 07 h 10 au 5 juin à 07 h (heure de Paris), vous pourrez profiter d'une remise de 50 % sur le prix d'achat du Churchill I et du Churchill VII. 

Histoire

L'histoire des chars Churchill débute avec la 1re Guerre mondiale. Le char a fait ses débuts durant la Grande Guerre, et cette invention a largement prouvé sa pertinence en traversant les terrains boueux et parsemés de cratères des fronts de tranchées.

Après la fin de la guerre en 1918, les Anglais s'attendaient à une nouvelle invasion allemande, et se préparèrent à cette éventualité. Cependant, ils s'attendaient à ce que cette seconde guerre soit semblable à la première : une guerre de tranchées impliquant avant tout l'infanterie. Le nouveau char (nom de code A20) était conçu pour ce genre de conditions, et doté d'un canon 2-pounder ainsi que d'un projecteur de fumée, la combinaison rêvée pour attaquer des unités d'infanterie.

En 1940, avec la conquête de la France, les autorités britanniques ne tardèrent pas à réaliser que les temps avaient changé et que la guerre des tranchées d'antan était passée de mode. Les Britanniques, qui avaient perdu une grande partie de leur arsenal durant les évacuations de Dunkerque, avaient besoin de nouveaux chars, et qui plus est rapidement ! Ils abandonnèrent le modèle A20 et publièrent un nouveau cahier des charges sacrifiant la vitesse au profit de la fonctionnalité. C'est ce nouveau modèle, baptisé A22, qui allait devenir le Churchill. Une caractéristique notable de ce char résidait dans la présence de passerelles au-dessus des chenilles.

Le Churchill I fut introduit, malgré des défauts et des problèmes de fiabilité connus. Les Britanniques décidèrent qu'il valait mieux engager leurs véhicules aussi vite que possible et les améliorer plus tard. Environ 330 Churchill I et plus de 1000 Mark II furent produits et distribués, mais leurs performances s'avérèrent décevantes et déjà largement inférieures à celles des panzers allemands.

Comme promis, les concepteurs continuèrent de développer le véhicule et plusieurs variantes furent produites au fil des années. Le Mark II comportait une mitrailleuse au lieu d'un Howitzer. Les Mark III et IV comportaient des canons de calibre supérieur : tout d'abord, un six-pounder, puis un canon de 75 mm. Le Mark IV fut la variante la plus produite, avec plus de 1 600 exemplaires. Ils furent utilisés sur tous les théâtres militaires et participèrent à de nombreuses batailles. Le Mark V était équipé d'un canon de 95 mm, mais le Mark VI fit marche arrière avec un canon de 75 mm.

Le Churchill Mark VII représentait une évolution remarquable. Il conservait un canon de 75 mm, mais le véhicule était beaucoup large et doté d'un blindage beaucoup plus épais, qui lui valut le surnom de Heavy Churchill (le Churchill lourd). Il fut utilisé pour la première fois durant la bataille de Normandie. Environ 1 600 exemplaires furent produits et, comme leurs prédécesseurs, utilisés dans le monde entier.

Le Churchill VII n’était pas sans défauts. Nombre de ses caractéristiques avaient été revues, mais le moteur n'en faisait pas partie ! Le résultat fut un nouveau véhicule plus lourd, doté d'une vitesse inférieure à celle des anciens modèles. Cependant, la robustesse et les performances du véhicule compensaient ce défaut : le Churchill pouvait escalader des collines, traverser des obstacles et des types de terrain inaccessibles aux autres véhicules alliés.

Ce modèle s'avéra également incroyablement polyvalent, et les chars Churchill furent adaptés à nombre d'usages spécialisés, dont des chars à lance-flamme, des véhicules blindés de transport de troupes et des chars du génie. Bien que plusieurs nouveaux modèles (Mark) aient été développés, aucun n'apporta de différence significative. Le Churchill continua de servir jusqu'en 1952, date de son remplacement par le très efficace Centurion.

On considère généralement que le char Churchill avait été baptisé en référence à Winston Churchill, le premier ministre britannique durant la 2de Guerre mondiale. Cependant, Churchill lui-même affirma qu'il avait été baptisé en référence à l'un de ses ancêtres, un héros militaire des temps passés. Nul ne sait s'il disait la vérité ou s'il tentait simplement d'être modeste !

Un grand nombre de chars Churchill a survécu jusqu'à nos jours, et nombre d'entre eux se trouvent encore dans les musées militaires d'Europe et d'ailleurs. On notera en particulier le Churchill VII du musée de Bovington, en Angleterre, le dernier Mk. VII jamais construit.

Dans le jeu

Le Churchill I (rang V) et le Churchill VII (rang VI) font tous deux partie de l'arbre technologique britannique. Les seules autres variantes de Churchill disponibles sont le Churchill Gun Carrier, un chasseur de chars basé sur le châssis du Churchill, et le Churchill III, un véhicule premium soviétique (les Anglais ayant fourni aux Soviétiques de nombreux véhicules dans le cadre du programme de prêts-bails).

Pour commencer, penchons-nous sur les éléments et les améliorations disponibles pour ces véhicules.

Suspensions

Char

Nom

Vitesse de rotation (º/s)

Churchill I

Churchill I (de base)

20

Churchill I

Churchill III

22

Churchill VII

Churchill IV (de base)

18

Churchill VII

Churchill VII

20

Les deux véhicules sont dotés d'une suspension de base et d'une seule amélioration. Ces dernières ne sont pas transférables. Cependant, vous devrez débloquer la suspension du Churchill II si vous voulez accéder à la branche des chasseurs de chars par l'intermédiaire du Churchill Gun Carrier.

Dans le cas contraire, comme d'habitude, l'amélioration de la suspension augmentera votre vitesse de rotation et la quantité d'équipement que vous pourrez attribuer au char. Vous verrez dans le tableau que la vitesse de rotation pour les suspensions du Churchill VII est inférieure à celle du Churchill I. Hélas, tel est le prix à payer pour bénéficier de ce blindage supplémentaire !

 

Moteurs

Char

Nom

Puissance moteur (ch.)

Churchill I & VII

Meadows D.A.V. (de base)

300

Churchill I & VII

Bedford Twin-Six

350

Le Churchill ne se distinguait clairement pas par ses innovations en matière de moteurs ! Tout au long de l'évolution de la gamme, le moteur est resté inchangé, et cet aspect est retranscrit dans le jeu. Il y a deux moteurs disponibles et ils sont tous deux identiques pour les deux véhicules. Optez pour le Bedford afin d'apporter au Churchill un regain de puissance modeste mais significatif que vous pourrez transférer au Churchill VII.

 

Radios

Char

Nom

Portée radio (m)

Churchill I & VII

WS No. 19 Mk. I (de base)

400

Churchill I & VII

WS No. 19 Mk. II

450

Churchill I & VII

WS No. 19 Mk. III

550

Comme les moteurs, les radios sont exactement identiques pour les deux véhicules, en commençant par l'amélioration Mk. I qui permet d'obtenir une portée radio améliorée, afin de vous aider à rester au fait de la situation de votre équipe. Si vous développez les améliorations pour le Churchill I, vous pourrez toutes les réutiliser pour le Churchill VII.

 

Turrets

Char

Nom

Blindage (avant/ côtés / arrière, en mm)

Vitesse de rotation (º/s)

Portée de vue (m)

Churchill I

Churchill I (de base)

101/88/88

34

330

Churchill I

Churchill III

88/88/76

34

350

Churchill VII

Churchill IV (de base)

89/76/76

32

350

Churchill VII

Churchill VII

152/95/95

32

360

Les tourelles du Churchill I et VII n'ont rien d'exceptionnel. Quand on regarde les statistiques, il ne semble y avoir que peu d'intérêt à améliorer la tourelle de base du Churchill I, et il s'avère qu'à l'exception d'une légère amélioration de la portée de vue, le bénéfice reste très limité. Cependant, pour obtenir les canons les plus imposants et accéder au Churchill VII, il est nécessaire de développer les tourelles. Une tourelle améliorée est également requise pour installer certains des plus gros canons. Vous remarquerez également que la tourelle avant du Churchill I est de forme arrondie, ce qui permet dans certains cas d'augmenter l'épaisseur effective du blindage, et dans d'autres la courbure plus réduite peut faire office de piège à obus. La réduction de l'épaisseur maximale du blindage est également compensée par le mantelet interne du canon.

L'amélioration de la tourelle du Churchill VII offre un avantage plus évident, sous la forme d'une nette augmentation du blindage, particulièrement à l'avant !

Comparaison des deux tourelles du Churchill I

 

Comparaison des deux tourelles du Churchill VII

 

Canons

Char

Nom

Cadence de tir (coups/min)

Pénétration moyenne   (mm) (perforants/ composites /explosifs)

Dégâts moyens (points de structure) (perforants/ composites /explosifs)

Précision (dispersion à 100m, en m)

Churchill I

QF 2-pdr Mk. X (de base)

28.57

78/121/23

50/50/60

0.36

Churchill I

OQF 3-inch Howitzer Mk. 1

15

38/100

175/110

0.53

Churchill I

QF 6-pdr Mk. III

27.27

105/170/30

75/75/100

0.43

Churchill I & VII

QF 6-pdr Gun Mk. V (de base)

27.27

110/180/30

75/75/200

0.41

Churchill I & VII

75 mm gun Mk. V

20

91/144/38

110/110/175

0.42

Churchill I & VII

75 mm Vickers HV

12.50

145/202/38

135/135/175

0.36

Churchill VII

3.7-inch Howitzer

8.57

47/100

370/280

0.51

Churchill VII

OQF 77 mm Gun Mk. II

13.95

148/208/38

140/140/190

0.36

Il existe une vaste sélection de canons disponibles pour ces deux véhicules, dont certains peuvent être transférés de l'un à l'autre.

Le choix entre les canons standard et les obusiers (Howitzer) reste purement une question de style de jeu. Les obusiers sacrifient la pénétration et la précision au profit de dégâts bien plus importants. À vous de choisir ce que vous préférez ! Vous remarquerez que le Howitzer de 3,7 pouces possède une trajectoire d'obus extrêmement abrupte. Cela complique la visée des cibles à distance, mais vous aurez une plus grande chance d'atteindre le sommet du blindage.

Pour le Churchill I, les QF 6-pdr Mk. III et Mk. V doivent être développés avant de pouvoir s'attaquer au Churchill VII. Fort heureusement, le Mk. V peut être réutilisé sur le char le plus lourd. Les deux canons supérieurs sont optionnels, mais cela vaut la peine de les développer, car vous pourrez une fois de plus les réutiliser sur le Churchill VII.

Les choix pour le Churchill VII sont également variés. La gamme de canons de base sera immédiatement disponible jusqu'au sommet de l'arbre si vous les avez développés pour le Churchill I. Une fois de plus, vous pourrez choisir un Howitzer si vous préférez ce style de jeu. Le canon optimal, le 77 mm, est très coûteux en points d'expérience, mais il est le plus puissant du lot. Qui plus est, il doit être développé avant de pouvoir s'attaquer au Black Prince, donc vous pouvez tout aussi bien l'acheter et l'installer après l'avoir débloqué.

Une importante note tactique et historique cependant : les canons haute vélocité à canon long occupent un large espace dans la tourelle. Cela limite en conséquence leur dépression, contrairement à des armes plus petites. Si vous aimez combattre en position de défilement de tourelle, il faudra rester fidèle aux six-pounders, tandis que si vous voulez les canons haute pénétration, vous devrez vous réfugier dans les collines pour limiter vos occasions d'affrontements !

Choix d'équipement

Il y a plusieurs options  d'équipement à installer sur le char.

En choisissant des consommables de base, assurez-vous de bien emporter votre kit de réparations. Les chenilles sont le point faible de ces véhicules, donc si vous voulez les maintenir en mouvement, il est impératif de pouvoir les réparer rapidement.

Pour l'équipement essentiel, penchez-vous sur :

  • Ventilation améliorée : en faisant plaisir à votre équipage, vous augmenterez les performances de votre char et obtiendrez ainsi un léger avantage sur vos autres adversaires.
  • Boîte à outils : gardez ces chenilles en action ! La boîte à outils est essentielle pour effectuer des réparations à répétition.
  • Revêtement anti-éclats : votre blindage est votre force, mais votre faible vitesse fait de vous une cible pour les attaques bélier. Procurez-vous un revêtement anti-éclats pour améliorer votre résistance face aux attaques bélier et aux explosions.
  • Ressorts hélicoïdaux verticaux : ils amélioreront encore davantage votre durabilité.
  • Fouloir à canon : accélère le rechargement et permet de tirer plus rapidement.

 

Astuces de jeu

Le Churchill est un char dans le plus pur sens du terme. Une vitesse lente mais un blindage lourd signifient que vous pourrez jouer le rôle d'un bouclier mobile, ce qui vous rend plus vulnérable mais permet à vos coéquipiers les plus frêles de s'abriter derrière vous. Votre blindage vous protègera très bien d'à peu près n'importe quel adversaire de rang égal ou inférieur. C'est une bonne raison de vous faire plaisir si vous vous trouvez en haut de la liste de bataille : foncez à toute allure vers la base ennemie et écoutez avec délices le son des rebonds et des ricochets tandis que vos ennemis tenteront sans succès de vous arrêter.

Même face à des ennemis plus lourds, le Churchill I possède un blindage d'une épaisseur exceptionnelle, 177 mm, sur une petite portion du châssis avant et autour de son Howitzer installé à même le châssis. Cette caractéristique est commune avec le Churchill II premium et peut s'avérer utile quand vous avez besoin de jeter un coup d'œil derrière un coin de rue.

Surveillez cependant vos chenilles, car elles sont vulnérables et faciles à endommager. Les chenilles du Churchill VII, dotées d’un blindage de protection, sont améliorées, mais il faut tout de même y rester attentif. Vous devrez également vous méfier de l'artillerie. Le sommet de votre tourelle est large et plat. Tâchez de rester à couvert tant que vous le pouvez.

La principale faiblesse de ces véhicules réside dans les dégâts infligés par les canons. Ils ne sont pas exceptionnels, mais seront améliorés si vous adoptez le meilleur canon disponible pour ces deux véhicules. Ce défaut est partiellement compensé par la cadence de tir, qui est excellente. Compensez la faiblesse de vos dégâts en tirant à répétition afin de garder vos ennemis sur le qui-vive. Si vous voulez plus de puissance d'impact, essayez d'équiper votre char de canons de type obusier, ce qui revient à sacrifier la vitesse et la précision au profit de la puissance explosive.

 

Prêt à passer à l'action ? Protégez vos coéquipiers et accumulez les crédits tout au long du mois, commandants !

Fermer