Offre spéciale : la chute de Tripoli

Commandants,

Ceux qui s'intéressent à l'histoire de la Seconde Guerre mondiale savent que le mois de janvier de l'année 1943 fut un mois mémorable pour la campagne d'Afrique du Nord. C'est à cette époque que les forces de Rommel furent chassées de Tripoli, la capitale de la Libye italienne, une victoire très importante sur les forces de l'Axe.

Les missions ci-dessous sont disponibles en jeu du 21 janvier à 6 h au 24 janvier à 6 h (heure de Paris). Profitez-en bien !

Un doute concernant le sens d'une icône ? Passez votre curseur dessus pour obtenir une explication, ou rendez-vous sur le glossaire Réductions et offres spéciales.

 

Missions

Défi du week-end - Allemagne

Récompense

10x chocolat

Exigences

  • Batailles aléatoires uniquement
  • Véhicules allemands uniquement
  • Une fois par compte

Conditions

  • Remportez un total de 15 batailles
  • Classez-vous parmi les 10 meilleurs joueurs de votre équipe en termes d'expérience de base remportée (les bonus de première victoire, de compte premium, etc., ne sont pas pris en compte pour déterminer le classement).
Défi du week-end - Grande-Bretagne et France

Récompenses

10x grand kit de réparation

Exigences

  • Batailles aléatoires uniquement
  • Véhicules britanniques et français uniquement
  • Une fois par compte

Conditions

  • Détruisez un total de 25 véhicules allemands en autant de batailles que nécessaire

Retour sur l'Histoire

La Libye fut une colonie italienne de 1911 à 1943. La région connut de vastes opérations militaires au cours la Seconde Guerre mondiale. Les forces opposées occupèrent tour à tour la région. Fin 1942, les troupes britanniques parvinrent à garder le contrôle de la zone, et commencèrent à repousser les armées italienne et allemande hors de Libye. Cette opération fut toutefois freinée par les longues lignes de ravitaillement. En effet, le principal port allié de l’époque était situé à Tobrouk, et les unités de ravitaillement devaient traverser près de mille kilomètres avant d’atteindre la ligne de front. La capture du deuxième plus important port du pays, à savoir sa capitale, Tripoli, devint alors décisive.

Le 15 janvier 1943, le général Montgomery envoya la 51e division (Highland) face aux défenses dirigées par Rommel près de Buerat, tout en positionnant la 2e division d’infanterie néo-zélandaise et la 7e division blindée britannique autour du flanc situé à l’intérieur des terres de la ligne de l’Axe. Alors que les défenses allemandes étaient relativement résistantes, elles furent affaiblies par le repli de la 21e Panzerdivision en Tunisie, ainsi que par un manque de carburant et de munitions. Sous la forte pression des Alliés, Rommel fut une nouvelle fois contraint d’organiser une retraite vers la frontière tunisienne et les fortifications françaises connues sous le nom de ligne Mareth.

Leur progression fut d’ailleurs précipitée par une attaque de flanc des 2e et 7e divisions, qui avaient couvert en l’espace d’une semaine près de 400 km en direction de Tripoli. La ville de Tripoli fut reprise par les Alliés le 23 janvier, ainsi que ses importantes installations portuaires, qui furent ensuite rapidement remises en service, accueillant les premiers navires dès le milieu du mois de février. La capture de cette ville portuaire ainsi que le repli des forces de l’Axe hors de Libye marquèrent le début de la fin pour les forces ennemies en Afrique du Nord.

Cependant, pendant leur repli, les forces de l’Axe restaient une menace en Afrique du Nord. Au début du mois de décembre, les premiers chars lourds Tiger furent envoyés en Tunisie pour prêter main-forte au flanc des positions de l'axe au nord de l’Afrique, mais les derniers Tiger du sPzAbt. 501 n’arrivèrent qu’en janvier. Bien que leur impact fût conséquent, tant sur le plan tactique que psychologique, la guerre du désert touchait bel et bien à sa fin.

 

En avant !

Fermer