Attention !
L'article que vous regardez est dans l'ancien format du site. Il peut y avoir des problèmes de représentation avec certaines versions du navigateur.

Fermer

WGL Grand Finals : récapitulatif


Les Wargaming.net League Grand Finals sont terminées. Jetez un œil aux meilleurs moments de cet événement et découvrez ce qui fait le buzz sur les sites Internet où dominent les chars.

Nous nous sommes concentrés sur une équipe spéciale pour chacune des journées afin de vous mettre au courant.

 

1re JOURNÉE

 

La première journée des Grand Finals accueillait la phase de poules, au cours de laquelle les outsiders et les équipes jokers se sont affrontés pour avoir le droit de combattre les équipes têtes de série lors de la deuxième journée.

La bataille qui a suscité les réactions les plus sensibles du public a été le match du groupe A qui opposait Lemming Train à Synergy. Les deux équipes représentaient l'Europe, mais une seule pouvait passer à l'étape suivante. Les Lemming Train ont montré qu'ils méritaient leur place de joker en écrasant leur ennemi juré non pas une fois mais deux en une journée ! Ils ont dominé leur groupe entier : ils ont certes perdu un seul match contre S.I.M.P. (leur premier), mais ils ont gagné lorsqu'il le fallait.

 

2e JOURNÉE

 

Pvp Superfriends a volé la vedette lors du 2e jour sans l'ombre d'un doute !

Batman, le leader de Pvp Superfriends qui s'est avéré être un grand capitaine et le chouchou de la foule, a mené son équipe à la victoire contre Fnatic. Le match était serré, mais grâce à une bonne utilisation des chargeurs automatiques et des tactiques agressives et téméraires sur la dernière carte, PvP a remporté une victoire incroyable. Si vous ne l'avez pas encore fait, vous devez vraiment regarder le match qui a fait intégrer le dernier carré à PvP Superfriends !

 

DERNIER JOUR

 

La finale entre Virtus.PRO et Na'Vi était le moment le plus passionnant du 3e jour. Ces équipes s'étaient déjà affrontées plus tôt dans la journée lorsque le représentant de l'Europe avait exilé Na'Vi dans la branche des perdants. Comme l'honneur, l'argent, le Monolithe et, surtout, le titre de champion du monde étaient en jeu, la pression sur les deux équipes était immense.

Virtus.PRO a amorcé la finale avec un avantage d'un point, grâce à leur qualification dans la branche des gagnants. Ce qui a mis Na'Vi dans le pétrin dès le début. Les parties étaient beaucoup plus lentes par rapport aux deux premières journées du tournoi. Il ne restait plus que quelques batailles pour déterminer la meilleure équipe de World of Tanks du monde, personne ne peut donc reprocher aux équipes de faire preuve d'une prudence maximum. 

Virtus.PRO s'est révélé être l'équipe la plus agressive dans toutes les parties de la finale, repoussant Na'Vi dans un coin bataille après bataille. Toutefois, le style de jeu plus prudent des représentants de la Communauté des États indépendants leur a permis de survivre aux attaques, en arrachant des matches nuls au dernier moment, comme lors de l'égalité sur Himmelsdorf en hiver, où il ne restait plus que deux chars pour Na'Vi qui étaient tous les deux en positions défavorables tactiquement.

Le résultat du match s'est décidé lors d'une bataille décisive sur « Rivière de sable » et Virtus.PRO a encore montré une préférence pour une approche agressive et a choisi la position d'attaque sur la carte. Après avoir beaucoup tourné sur la carte, Virtus.PRO a fini par occuper la base pour tenter une capture. Na'Vi a alors lancé un assaut féroce pour éliminer les représentants européens, résultant en la destruction de Virtus.PRO.

 

Félicitations à Na'Vi, les champions du monde incontestables de World of Tanks !



Natus Vincere : champions du monde

 

À bientôt pour la prochaine saison de la Wargaming.net League !

Fermer