Attention !
L'article que vous regardez est dans l'ancien format du site. Il peut y avoir des problèmes de représentation avec certaines versions du navigateur.

Fermer

Interview avec les équipes européennes des WCG : Odem Mortis (Allemagne)

Afin de vous présenter les équipes qui ont défendu l’honneur de leur pays lors des World Cyber Games 2012 en Chine, nous avons interviewé les quatre équipes européennes. Rencontrez les membres de chacune d’elles et découvrez ce qu’ils retiennent de leur participation au plus grand événement du sport électronique de l’année !

 

Aujourd’hui, nous vous présentons Odem Mortis, l’équipe nationale allemande. Beaucoup attendaient de grandes choses des Allemands… et c’est ce qu’ils ont fait. Ils ont joué dès le premier jour de la compétition, et leur très fort esprit d’équipe ainsi que leurs tactiques redoutables ont offert aux spectateurs l’une des parties les plus intenses de ces finales des WCG, faisant durer les phases de qualifications jusque tard dans l’après-midi. Retenez bien son nom, cette équipe est à surveiller !

 

Équipe : Odem Mortis (Allemagne)

 

1. Quels sont vos pseudos dans le jeu ?

 

2. Dans quelle tranche d'âge se situe la majorité d'entre vous ?

Entre 26 et 30 ans.

 

3. Quand avez-vous commencé à jouer à World of Tanks ? Comment avez-vous formé votre équipe ?

Nous avons commencé à jouer à World of Tanks dans la version bêta. L’équipe s’est formée lorsque nous jouions dans nos clans principaux PTS et OM dans la communauté OM. Au début, nous souhaitions simplement voir si cela pouvait nous mener quelque part. Plus tard, quand nous avons eu du succès, nous nous sommes donné des objectifs plus grands. On ne pouvait emmener que les joueurs allemands aux WCG, mais normalement notre groupe est bien plus grand et plus international.

 

4. Comment s'est déroulé le championnat national ?

Eh bien, nous avons tout gagné. Pendant les qualifications nationales, nous avons réussi à rester invaincus, même si quelques batailles furent corsées. Pour les finales nationales à Cologne, nous devions affronter l’équipe W4sp, qui s’était améliorée, et qui nous a fièrement défiés. Tout cela fait de cette expérience quelque chose de très intéressant, et les parties étaient amusantes.

 

5. Quelles sont vos impressions, maintenant que vous avez participé à la grande finale du WCG ?

C’est un grand honneur de pouvoir représenter son pays en tant que meilleure équipe nationale, particulièrement sur un gros événement tel que les finales des World Cyber Games. En Asie, les grands joueurs sont traités comme des stars, mais ce n’est pas le cas en Europe, surtout en Allemagne. Mais c’est surtout une formidable expérience et beaucoup de fun, même si nous n’avons pas pu dépasser la phase de poules cette fois en raison d’une concurrence étonnamment forte. Nous ne connaissions pas trop les équipes que nous avons affrontées. Cependant, jusqu’à la fin des parties, rien n’était joué, c’était palpitant.

 

6. Quels joueurs craignez-vous le plus ?

Le serveur russe.

Une équipe en particulier ?

RED: Rush Unity

 

7. Avez-vous un message ou un conseil pour ceux qui comptent se lancer dans la compétition de sport électronique ?

Le plus important c’est : allez-y et essayez ! Les jeux en 7 contre 7 sont complètement différents des jeux en compagnie ou en bataille aléatoire. Bien sûr ça prend un peu de temps pour s’habituer à ce nouvel environnement, aux compétences nécessaires etc. Mais la partie la plus importante c’est le gameplay et le plaisir de jouer. Si on y pense, nous aussi, on est tombé dans le sport électronique plus ou moins par accident. Vous devriez juste essayer de voir si ça vous plaît. Amusez-vous et bonne chance !

 

 

Voilà pour les questions, commandants. Si vous souhaitez revoir leur performance lors de l’événement, ne ratez pas l’enregistrement de la bataille contre  Fulcrum Gaming (des États-Unis).

 

Vosu pouvez également retrouver les autres équipes européennes dans les interviews précédentes, les Français de LastMinute et les Anglais de BigClan.

 

À bientôt sur les champs de bataille !

Fermer