La bataille finale : de qui doivent se méfier nos équipes européennes ?

Le compte à rebours nous menant à la Bataille finale a enfin commencé ! Les meilleures équipes d'Europe se préparent à se mesurer à leurs homologues du reste du monde pour ce qui présage déjà d'être un affrontement mémorable. Douze équipes, une cagnotte de 300 000 $ en jeu, et un seul vainqueur pour le prix le plus convoité d'entre tous : le titre de champion du monde de World of Tanks.

Regarder les matchs

Notre chaîne sera blindée d'action tous les jours du 13 au 17 décembre. Le match final décisif aura lieu sur la scène de la WG Fest à Moscou, le 23 décembre.

Équipes européennes

En tant que région, quelles sont nos chances de remporter l'événement et de montrer notre valeur sur le sol russe ? Par chance, les trois meilleures équipes que nous envoyons en Russie sont incontestablement de haut niveau et ont vraisemblablement de quoi donner du fil à retordre à leurs adversaires :

Premier de la liste, c'est DiNG. Trois fois champions d'Europe et finalistes des derniers Grand Finals, ils seront parmi les meilleurs à Moscou. Vient ensuite Kazna Kru, finaliste de cette saison et toujours une valeur sûre avec une expérience conséquente dans les Grand Finals. Enfin, il y a Oops, une équipe qui n'a certainement pas la tête vide, en pleine ascension cette année. Et donc, qui y a-t-il en face ?

VOIR LES GROUPES

Revue du camp adverse

Comme c'est souvent le cas, l'équipe européenne d'eSports est impatiente d'assister à l'événement, et tout le monde fait ses pronostics sur ce qui pourrait se passer. Voici un résumé de nos avis complètement objectifs.

  • TORNADO ENERGY (CEI)
  • Rush (CEI)
  • Unique (CEI)
  • Elevate (NA)
  • Top Tier Gaming (NA)
  • YaTo RSGaming (APAC)
  • Seven Pirates (APAC)
TORNADO ENERGY (CEI)

Vous vous souvenez de la scène dans le film 2001, l'Odyssée de l'espace, où un singe s'empare d'un os et s'acharne sur un autre singe sans défense, de la façon la plus acharnée qu'il soit ? Non ? Ah, bon. Parce que, dans la CEI, c'est à peu près ce que fait Tornado Energy. Mais ils ne le font pas avec des os. Ils le font avec des chars. Et il n'y a pas de singe. Ça fait des années que ça dure. Il n'y a jamais eu de singe. C'est à croire qu'ils ont saisi les moindres subtilités du jeu avant tout le monde, et en toute honnêteté, ce n'est pas sûr que n'importe quelle autre équipe puisse leur arriver à la cheville. À moins peut-être que celle-ci ait un singe. Avec un os, cela va de soi.

Niveau de danger pour les équipes EU : Très dangereux

Rush (CEI)

Une équipe assez nouvelle, avec un nom assez inconnu ? Ça ne devrait pas constituer une grosse menace. À moins qu'il n'y ait des anciens de Na'Vi... Et c'est le cas. « Tranquille, Émile. » Mais si on s'appelle autre chose qu'Émile ? Pareil pour eux, ils ne s'appellent pas Na'Vi, mais Rush. Mais ils risquent quand même de jouer mieux que vous... Ou que n'importe qui d'autre.

Bon, assez de blabla. Rush compte parmi ses membres quelques-uns des joueurs les plus chevronnés de toute l'histoire de World of Tanks. Ils ont été plusieurs fois champions du monde, et ne manqueraient pour rien au monde l'occasion d'ajouter un nouveau trophée à leur collection.

Niveau de danger pour les équipes EU : Très dangereux

Unique (CEI)

Pour vous faire une idée de leur niveau, vous pouvez juste regarder leur logo : si vous vous approchez trop, ça pique. En d'autres mots ils sont very very forts. Muito forte. Bardzo silna. Ils ont affiché d'excellentes performances cette saison, dont le point culminant a été une place amplement méritée en finale, où ils ne sont toutefois pas parvenus à l'emporter face à Tornado Energy (4-7). Néanmoins, ils sont l'une des pointures de la CEI, et tout le monde attend que vienne leur heure de briller. Serait-elle proche ?

Niveau de danger pour les équipes EU : Élevé

Elevate (NA)

Une force dominante en NA depuis maintenant 3 saisons, Elevate va essayer de passer la phase de poule. Si elle y parvient, arrivera-t-elle aussi à continuer sa lancée et briller dans la compétition qui suivra, face à des adversaires d'un plus gros calibre que ce à quoi ils sont habitués ? Peut-être, mais la plupart des gens semblent convaincus que EU > NA. Nous verrons s'ils pourront leur donner tort.

Niveau de danger pour les équipes EU : Moyen

Top Tier Gaming (NA)

L'équipe Top Tier est nouvelle sur la scène internationale, et en tant que telle, elle sera l'outsider à Moscou. Quoi qu'il en soit, elle a su offrir aux fans d'Amérique du Nord des matchs de qualité dans les finales de la WGLNA, en venant d'abord à bout d'eClipse en demi-finale, et en perdant face aux membres plus expérimentés d'Elevate.

En parlant raisonnablement, ont-ils le niveau pour l'emporter sur les meilleurs ? On ne le pense pas, et nous avons des arguments pour appuyer notre opinion. On ne le « sent » pas. Mais on souhaite vraiment qu'ils nous prouvent le contraire, parce qu'en secret nous supportons les outsiders, et on sait que vous aussi. En plus leur logo est cool.

Niveau de danger pour les équipes EU : Inoffensif

 

YaTo RSGaming (APAC)

Déjà présente à tous les Grand Finals depuis 2014, cette équipe a réussi à se frayer un chemin jusqu'à la Wargaming.net League APAC en remportant le tournoi éliminatoire Silver Mavericks, et s'est rapidement hissée au sommet des Gold Series, avant d'enfin repartir avec son tout premier titre de champion de la APAC League. Si on se fie à son ascension fulgurante dans les rangs ces derniers mois, ce sera une équipe à surveiller dans la Bataille finale.

Niveau de danger pour les équipes EU : Moyen

Seven Pirates (APAC)

Tous les yeux seront rivés sur cette équipe chinoise, qui fait ses débuts parmi les poids lourds internationaux. Même si son manque relatif d'expérience hors-ligne pourrait se révéler un désavantage pour elle, l'ascension de Seven Pirate dans la région APAC l'année passée a été vraiment impressionnante. Toutefois, si son logo inspire la peur, nous doutons qu'elle soit capable de concrétiser cette peur sur le champ de bataille.

Niveau de danger pour les équipes EU : Inoffensif

Partenaires de l'événement

Facebook a pour mission de donner aux gens la possibilité de partager tout en rendant le monde plus ouvert et connecté. Quelques milliards d'utilisateurs utilisent Facebook pour rester connecté avec leurs proches, pour découvrir ce qui se passe dans le monde et pour partager et exprimer ce qui leur tient à cœur.

Pour rester au fait des dernières nouvelles, cliquez simplement sur le bouton « Suivre » sur Twitch, aimez notre page Facebook et suivez-nous sur Twitter. La ligue a aussi son propre site web ! Tenez-vous prêt pour des actions grandioses et une tension à s'en ronger les ongles !

Fermer