Attention !
L'article que vous regardez est dans l'ancien format du site. Il peut y avoir des problèmes de représentation avec certaines versions du navigateur.

Fermer

L'ABC de la compétition de sport électronique en 7 contre 7 de World of Tanks

Les équipes de 7 sont le format des compétitions professionnelles de sport électronique. Il s'agit de la structure de matchs adoptée par les Major Series : Winter Season de l'ESL (actuellement en cours) ou le World Cyber Games Festival, un événement mondial à venir.

 

Les règles de ces compétitions sont très simples : la sélection ne doit pas excéder 42 points de rang et le rang le plus élevé autorisé est VIII. Cependant, ces limitations laissent le champ libre pour déployer diverses stratégies et tactiques. Sans plus attendre, découvrons de précieux trucs et astuces !

 

Les tactiques des cartes

Le facteur le plus décisif dans la sélection des chars est la carte. En termes d'organisation, nous pouvons répartir les cartes en trois types :

 

CARTES OUVERTES

Un véritable régal pour l'artillerie. Une sélection rapide et légère est indispensable. Sur de telles cartes, l’éclairage et le repérage sont cruciaux, et le principal objectif consiste à survivre aux tirs d'artillerie. Les éclaireurs devraient connaître parfaitement la carte et découvrir ce qu'ils peuvent accomplir grâce au nouveau moteur physique. Il ne fait nul doute que sur les cartes ouvertes, l'artillerie et le renseignement font toute la différence.

Mines

Prokhorovka

CARTES FERMÉES

Ces cartes sont principalement des cartes urbaines, ce qui suppose une sélection lourde. Étant donnée la limite de 42 points de rang, il est courant d'opter pour 2 chars de rang I et 5 chars lourds de rang VIII. Opter pour de l'artillerie représente souvent (voire toujours) un gâchis de points de rang. Il suffit parfois de décider par quelle rue vous souhaitez charger et de vous lancer, à condition que votre blindage et votre puissance de feu vous le permettent. 

Himmelsdorf

Grand Parc

CARTES ÉQUILIBRÉES

Ces cartes permettent de réaliser diverses combinaisons mêlant lourds, légers et artillerie. C'est sur ces cartes que la phase de choix des chars devient la plus importante. L'astuce consiste à ne pas donner trop d'informations à l'ennemi sur votre sélection et votre stratégie.
Vous pouvez choisir d'avoir ou non recours à l'artillerie. Il est souvent difficile de l‘utiliser efficacement sur ces cartes, et mieux vaut parfois investir dans de l'artillerie de faible rang. 

Abbaye

Ensk

 

Les sélections de chars

Il n'y a pas de sélection infaillible. En réalité, la tactique ne fonctionne que jusqu'à ce que vous repériez l'ennemi. Après cela, vous devrez simplement vous adapter. Et bien sûr, si l'ennemi donne l'assaut, vous devrez riposter avec tout ce que vous avez à votre disposition.

Il y a des solutions logiques comme le fait de mélanger au sein d'une même sélection des chars plutôt offensifs et résistants, ou se garder de choisir des véhicules sans tourelle ou tout simplement trop lents, comme la grande majorité des chasseurs de chars. Mais au lieu de se concentrer sur ce que vous devriez éviter d'utiliser, voici plutôt les 6 chars les plus utilisés lors des batailles en 7 contre 7.

 

 

T1 Cunningham : les yeux de l'équipe

Char léger américain de rang I

Il est nécessaire de comprendre l'importance de ce rang dans les batailles en 7 contre 7. Une technique classique mais avisée consiste à laisser un char léger T1 caché derrière les buissons près de la base afin qu'il détecte les ennemis qui occupent la base et puisse même communiquer les positions adverses à l'artillerie pour entamer le processus de libération.
Quand il y a plus d'un char léger et que l'équipe s'engage d'un côté de la carte pour faire une percée, mieux vaut toujours laisser le char léger de l'autre côté afin de collecter des informations sur la situation adverse.

 

T-50-2 : l'éclaireur-né

Char léger soviétique de rang V

 Il possède la meilleure accélération et maniabilité de tous les véhicules du jeu grâce à son poids réduit. Bien équipé, il est capable d'atteindre une vitesse maximum de 72 km/h et d'escalader les collines plus vite qu'aucun autre char. Cependant, cette « légèreté » devient un inconvénient quand l'ennemi s'approche rapidement avec l'intention de vous emboutir. Il est donc crucial de rester mobile pour survivre.
Sa vitesse et son agilité sont parfaites pour exécuter des tactiques de type « carrousel » ou « petite vitesse ». Mais ne sous-estimez pas le potentiel destructeur de ce véhicule. Un T-50-2 peut facilement achever des chars français une fois qu'ils ont vidé leur chargeur et se sont rués à couvert en attendant de recharger.

 

 

AMX 13 90 : pas vu pas pris

Char léger français de rang VIII

Ce char est l'un des meilleurs véhicules de soutien. Dans l'idéal, un AMX 13 90 restera à couvert derrière d'autres chars lourds capables d'encaisser des dégâts et se contentera de tirer puis de reculer et de s'abriter, ou même d'attaquer depuis l'arrière et les flancs. Entamez une manœuvre de contournement en vous précipitant et en ouvrant le feu.
Sa vitesse élevée sera très utile une fois que le chargeur sera vide, car les temps de rechargement sont atrocement longs. Étant donnée l'absence de blindage et le peu de points de structure, la meilleure solution consiste à courir s'abriter puis à revenir quand vous aurez rechargé en déboulant pour achever les chars mal en point qui subsistent.
Avec sa capacité à s'adapter et à se déplacer rapidement, ce char est recommandé à ceux qui veulent garder l’œil ouvert en quête de chars alliés en difficulté.

 

 

AMX 50 100 : le pro du harcèlement

Char lourd français de rang VIII

Comme le précédent, et d'ailleurs comme tous les chars français, l’AMX 50 100 possède une excellente puissance de feu et peut se repositionner facilement, mais son blindage est trop faible pour le combat rapproché.
Cela fait de lui un excellent soutien pour les autres chars lourds. Ce véhicule est en fait un hybride entre moyen et lourd : il s'avère incapable d'encaisser des dégâts mais d'un autre côté, il est capable d'infliger 1800 points de dégâts par minute. Naturellement, quand vous aurez tiré les 6 obus à grande vitesse, vous devrez attendre 45 secondes pour recharger. Mieux vaut donc se montrer, vider son chargeur puis se repositionner. Harcelez l'ennemi. Jouez sur sa peur des chars lourds français.
L’AMX 13 90 et l‘AMX 50 100 possèdent un blindage, un temps de rechargement et des capacités offensives similaires. Les principales différences résident dans la vitesse et les points de structure. Le 50 100 possède davantage de points de structure (il est capable d'encaisser un obus supplémentaire) tandis que le 13 90 est plus rapide.

 

 

 T32 : la définition-même du lourd

Char lourd américain de rang VIII

 Puissance de feu redoutable, et bon blindage de la tourelle. En moyenne, il s'agit du meilleur choix possible pour une sélection lourde. Qui plus est, il ne possède pas de râtelier de munitions, lequel présente toujours un risque d'explosion, et en utilisant des tactiques de défilement de tourelle, il devient quasi indestructible. 

 

 

Lorr.155 51 : la mort venue d'en haut

Pièce d'artillerie française de rang VII

 Son excellent temps de visée, sa précision stupéfiante et sa cadence de tir élevée (près de 3 obus par minute) infligeront de lourds dégâts aux chars qui pensent qu'ils peuvent se contenter de rester immobiles. Avec ce véhicule, vous pourrez donner une bonne leçon à ceux qui pensent que le camping est une tactique digne de ce nom. De plus, sa vitesse permet de se repositionner facilement si tout ne fonctionne pas comme prévu. Ce char est sans aucun doute l'arme la plus mortelle pour ce qui est des batailles dynamiques.

 

 

Capitaines, bonne chance et amusez-vous bien !

Fermer