Attention !
L'article que vous regardez est dans l'ancien format du site. Il peut y avoir des problèmes de représentation avec certaines versions du navigateur.

Fermer

Visite du Musée des blindés de Parola, en Finlande

J’ai récemment eu la chance d’être invité au musée des Blindés de Parola en Finlande. Le musée se trouve à environ 110 kilomètres d’Helsinki, un trajet tranquille, même avec toute cette neige. Voici quelques pièces marquantes de sa collection.

Emblèmes nationaux des véhicules blindés finlandais

Les véhicules du musée portent encore leurs derniers emblèmes nationaux. Lors de la guerre d’Hiver (de novembre 1939 à mars 1940), ils n’étaient pas peints. Plus tard en 1940, ils ont été peints avec un anneau bleu et blanc, un motif rapidement abandonné.

En juin 1941, les véhicules blindés finlandais ont commencé à présenter le symbole national qui venait d’être adopté : la croix gammée finlandaise « Hakaristi ». Il s’agissait à l’origine d’un symbole porte-bonheur pour la famille du comte Von Rosen qui fit don à la Finlande de son premier avion en 1918.

Ce n’est qu’une fois que le parti national-socialiste allemand eut adopté une croix gammée similaire à leur emblème que ce symbole ancien prit une signification politique. La croix gammée finlandaise n’avait rien à voir avec l’idéologie du parti national-socialiste, ou du fascisme en général. 

Cependant, en raison du caractère émotionnel de cet emblème et pour me conformer à la politique de Wargaming, j’ai supprimé certains emblèmes des photos.

 Merci pour votre compréhension. 

 

 
KV-1M caché dans la neige   Renault FT-17 Modèle de 1917
   

Le premier char acquis par l’armée finlandaise était un FT Renault 17 français. Il était équipé d’un canon de 37 mm, qui était logé dans une tourelle rotative, à la différence de nombreux véhicules de la même époque qui disposaient d’un canon fixe.

Pesant 6,7 tonnes, le FT-17 était un concept incroyablement évolué pour son époque, avec une tourelle rotative et un compartiment moteur situé dans une cloison résistant au feu. Au total, le régiment blindé finlandais, formé le 15 juillet 1919, en a acheté 32.

 
BT-42   T34M - 1941

Les chars BT ont été déployés sur le front russe contre la Finlande pendant la guerre d’Hiver (1939-40) et la guerre de Continuation (1941-44). Ils étaient équipés d’un canon de 114 mm, et le musée héberge le dernier modèle existant encore (511-8).

Bien que rapides (le BT-42 pouvait atteindre 52 km/h sur ses chenilles), les BT souffraient de nombreux problèmes techniques, dont des chenilles mal conçues qui avaient tendance à se détacher.

 

Les soviétiques ont testé des prototypes d’un nouveau T34 sur la ligne Mannerheim après la guerre d’Hiver en 1940. Le modèle a été qualifié de « superbe » et a été envoyé immédiatement en production. Il a également été déployé après la guerre de Continuation en 1941.

 
T-34-85   ZSU-57-2

La version améliorée avec une tourelle plus grande et un canon de 85 mm. Les troupes finlandaises ont capturé sept de ces chars et les ont immédiatement remis au travail. Cet exemple exceptionnel n’a connu que 61 heures de roulage.

 

Basé sur un châssis T54 MBT modifié et équipé de canons automatiques de 57 mm à double refroidissement par air. Ce canon antiaérien était capable de tirer 210 à 240 fois par minute, en fonction du type de munitions. Sept chars ZSU-57-2 ont été modifiés au début des années 90 et équipés du radar indicateur de cibles Marconi Series 400 et de deux canons automatiques de 35 mm de fabrication suisse.

 
Une grande collection d’équipements radio d’origine   T-50
   

 

 
ISU-152   PstK/37 & PstK/40

De nombreux canons d’assaut ISU ont pris part aux combats sur le front finlandais en 1944. Deux ISU-152 ont été capturés et l’un d’eux a été employé par l’armée finlandaise. Il était équipé d’un canon de 152 mm et de munitions incroyablement lourdes (des obus perforants de 48,5 kg). En raison de ce poids, l’ISU-152 disposait de deux chargeurs et ne pouvait transporter que 22 obus à la fois.

 

Le musée héberge également une fantastique collection de canons antichars dans un hall dédié.

 
Juste un des halls, photo prise depuis le Leopard 2A4. Les Forces armées finlandaises ont acheté 124 Leopard 2A4 pour remplacer les T55 et T72 vieillissants. Vingt d’entre eux ont été convertis en dragueurs de mines et lanceurs de ponts. Un véritable char de bataille équipé d’un canon Rheinmetall Smoothbore de 120 mm.

 

Conclusion

Mes remerciements les plus sincères vont à tous ceux qui m’ont présenté le musée. J’ai tout juste eu le temps d’avoir un aperçu de cette collection extraordinaire. Si vous avez la chance de vous y rendre, je vous garantis que vous ne regretterez pas le voyage.

Visitez le site Web du musée !

 

Et bien plus de photos encore sur Facebook : The_Challenger sur Facebook

Fermer