Mise à jour 9.21

1. Aperçu de la mise à jour 9.21

Mis à jour

Chasseurs de chars britanniques

Vous avez été nombreux à nous faire savoir que les chasseurs de chars britanniques sans tourelle n’étaient pas très amusants. Bien que les AT ne ratent jamais l’occasion de bien envoyer des obus sur leur cible, leur cadence de tir était totalement contrebalancée par de faibles dégâts, ainsi que les énormes trappes connues pour rendre inutile l’ensemble de leur blindage et les transformer en cibles faciles. Pour améliorer l’intérêt de ces limaces monstrueuses, nous avons renforcé leur blindage et les canons 32-pounder. Ces changements devraient renforcer leur rôle de véhicule de soutien pouvant encaisser quelques tirs, et leur permettre de picorer les points de structure de l’ennemi grâce à leur immense cadence de tir.

L’ajustement de cette branche ne pourrait être complet sans un véhicule de rang X digne de ce nom, un char dans la lignée de ce que propose le Tortoise. On ne peut pas vraiment dire que le FV215b (183) soit un « véhicule de soutien bien protégé » propre à cette branche, il rejoint donc les « véhicules spéciaux » et c’est le tout nouveau FV217 Badger qui prend sa place. Si le FV215b (183) est recherché et présent dans votre garage, vous le conserverez tout en recevant ce nouvel arrivant à la sortie de la 9.21. Comme ses prédécesseurs dans cette ligne, le Badger est équipé d’un canon rapide pouvant aisément perforer ses adversaires à carapace épaisse. Son style de jeu ressemble beaucoup à celui du Tortoise, mais le Badger le dépasse en termes de dégâts potentiels et de protection, en faisant un palier plus logique après le rang IX. Le FV217 Badger est clairement un adversaire redoutable, mais il s’avère également être un bon allié lorsqu’il s’agit d’infliger d’incommensurables dégâts à bonne distance.

Branche alternative de chars lourds français

L’arbre technologique français accueille une nouvelle branche de chars lourds, elle commencera à partir de l’AMX M4 mle. 45. S’il y a bien une chose dont nous sommes sûrs, c’est que ce trio vous fera revenir sur votre avis quant à la qualification des chars français en « barillets en papier mâché ». Pour commencer, ils ont un blindage frontal et de tourelle suffisant pour encaisser quelques tirs, et leurs canons sont de type traditionnel, avec un temps de visée, une précision et une stabilisation excellents. Il vous faudra choisir : un canon avec plus de dégâts par tir, ou avec de meilleurs dégâts par minute ? Aucun n’est meilleur que l’autre en tout cas, tout dépend de votre style de jeu.

Nouvelle carte pour les Grandes batailles : Klondike

Dans les semaines qui ont suivi la sortie des Grandes batailles, nous avons reçu une incroyable quantité de retours, le plus fréquent étant la demande de nouvelles cartes. Eh bien, ouvrez grand vos oreilles : faites chauffer vos moteurs, car l’hiver approche sur les Grandes batailles.

Les combats épiques en 30 contre 30 atteignent « Klondike » ce mois de décembre. Cette nouvelle carte de 1,4 km2 en terrain varié vous mène en Amérique du Nord, là où un vent glacial souffle sur de vastes étendues, et les rues vides d’une zone industrielle.

Nous avons également pris note de vos inquiétudes sur la manière d'entrer en Grandes batailles. Nous travaillons à corriger ce problème et nous vous remercions pour votre patience et votre compréhension.

2. Mise à jour 9.21 : les nouveaux chars lourds français

Mis à jour

Ce contenu est disponible en plus grande largeur dans la fenêtre du navigateur.

Ces nouveaux chars peuvent être recherchés à partir de l’AMX M4 mle. 45. Ils disposent d’un blindage frontal suffisant pour bloquer quelques tirs de chasseurs de chars. Si avoir du blindage vous semblait déjà loin du traditionnel blindé français, laissez-nous vous parler de leurs canons à chargement classique. Chacun de ces nouveaux arrivants dispose de deux canons : l’un inflige de grands dégâts par tir, alors que l’autre profite d’une meilleure cadence de tir pour des dégâts plus faibles. Partirez-vous en combat rapproché ou resterez-vous en seconde ligne en profitant d'une cadence de tir élevée ? Essayez les deux et voyez ce qui vous correspond le mieux.

Vue d'ensemble

Choix : votre rôle se définit par le canon que vous choisissez. Un canon infligeant de lourds dégâts, mais avec un temps de rechargement plus long, est ce qui fonctionne le mieux en combat rapproché. Choisissez une cible, faites parler votre canon, utilisez votre blindage frontal et celui de votre tourelle pour refouler les assauts adverses. Si vous préférez un canon avec de meilleurs dégâts par minute, restez en seconde ligne et apportez votre soutien. Attendez que votre cible soit distraite ou en rechargement, puis montrez-vous et tirez.

Polyvalence : leur blindage fiable, l’accès à deux canons et des points de structure respectables font de ces chars lourds français des véhicules extrêmement polyvalents. Ils peuvent tout aussi bien apporter un soutien en seconde ligne, flanquer, ou encore s’engager dans des duels en combat rapproché. Adaptez-vous en fonction du déroulement de la bataille et aidez votre équipe à prendre le dessus !

Durabilité : un blindage frontal robuste, une caisse épaisse et un mantelet de canon solide augmentent vos chances de rester opérationnel au cœur de la bataille. Leurs points de structure correspondent à ceux des autres « lourds universels », renforçant encore vos chances de survie, alors que la dépression du canon vous permet d’utiliser le terrain pour dissimuler votre caisse.

Courbe d’apprentissage : ces nouveaux chars lourds offrent une progression en douceur à partir du rang VIII. L’AMX 65 t vous préparera au rang IX, alors que la maîtrise de l’AMX M4 mle. 51 vous donnera l’idée générale de ce qui vous attend au rang X.

Astuces de jeu

  • Évitez la tactique du sidescraping : les parties inférieures du blindage latéral réduisent vos chances de faire ricocher les tirs. Plutôt que d’exposer vos flancs, il vaut mieux affronter vos ennemis sous le bon angle.
  • N’exposez pas votre tourelle : en dépit de son bon mantelet, elle comporte des points faibles, juste assez pour faire de vous une cible facile pour quelqu’un qui sait où viser.
  • Utilisez les crêtes et le terrain irrégulier : le glacis inférieur est plutôt faible en comparaison du reste de votre blindage frontal. Gardez-le à l’abri en profitant d’éléments du décor ou des crêtes !
  • Choisissez vos combats : le canon à forts dégâts par minute ne vous permettra pas d’aller bien loin en combat rapproché. Préférez rester en retrait et soutenir vos coéquipiers en restant à couvert. Si vous avez opté pour celui qui inflige plus de dégâts alpha, n’hésitez pas une seule seconde et dirigez-vous à proximité de votre ennemi.
  • Ne vous isolez pas : vous manquez de mobilité pour effectuer des zigzags rapides, l’ennemi n’aura aucun mal à vous atteindre si vous traversez la plaine.

Résumé

Cette nouvelle branche offre une bonne alternative au style de jeu « classique » des lourds français. Au lieu d’employer des tactiques d'attaque éclair, ces nouveaux arrivants jouent sur plusieurs tableaux et devraient plaire aux adeptes de lourds conventionnels. Ce ne sont peut-être pas les meilleurs éléments, mais ils remplissent leur rôle sans avoir besoin d'un grand talent ou d'employer des manœuvres complexes. En plus, vous profitez d’expériences différentes en changeant de canon lorsque vous avez fait le tour du premier.

3. Mise à jour 9.21 : les chasseurs de chars britanniques

Mis à jour

Les chasseurs de chars britanniques sans tourelle sont peu appréciés en raison de leur blindage faible. Nous nous sommes attaqués à ce problème de longue date dans une révision complète de l'arbre technologique, en augmentant leur protection pour qu’ils reprennent leur place parmi les chasseurs de chars d’assaut conventionnels. Avec leur protection renforcée à l’avant comme sur les flancs, ils ne souffrent plus de faiblesses flagrantes du blindage et ils représentent à nouveau une forte intimidante menant les attaques et aidant leurs alliés. Regardons cela un peu plus en détail !

Ces chasseurs de chars sont en cours de test, leurs paramètres définitifs sont susceptibles de changer. Nous étudierons vos retours et analyserons les données du jeu pour bien ajuster cette branche d’ici la sortie de la mise à jour 9.21. Nous vous tiendrons alors au courant des paramètres finaux ; en attendant, venez essayer ces chasseurs de chars et dites-nous ce que vous en pensez !

Pourquoi les réviser ?

Les chasseurs de chars de la branche du FV215b (183) sont loin d’être des flèches, mais ils ne sont pas là pour remporter des courses. Ces blindés britanniques choisissent leurs combats et disposent d’un potentiel de dégâts suffisant pour faire taire leurs adversaires lourdement blindés en tant que canons d’assaut ou en soutien de l’équipe en première ligne. Ils profitent d’un blindage épais, d’un excellent taux de dégâts par minute (pas moins de 2 000 au rang V), une bonne cadence de tir et un bon comportement du canon, de quoi leur permettre de détruire soigneusement leurs adversaires, malgré une mobilité en dessous de la moyenne.

Cependant, ce beau tableau est terni par les failles de leur blindage. Bien qu’il semble être robuste sur le papier, nous savons tous qu’il ne faut pas se fier qu’aux chiffres. Si vous les avez déjà emmenés en promenade, vous avez sans doute remarqué qu’ils ont tous ce même point faible : la coupole du chef de char. Une fois repéré, vous devenez la cible prioritaire. L’ennemi n’a même pas besoin de se rapprocher pour vous mettre hors service, il lui suffit de tirer dans la « tête » et ç’en est fini de vous. En conséquence, il faut mieux jouer ces chasseurs de chars avec prudence, ce qui va à l’encontre de leur concept de « canons d’assaut en combat rapproché ». La mise à jour 9.21 devrait leur redonner leur juste place.

Qu’est-ce qui change ?

L’AT 2 était plutôt formidable en raison de son blindage. Les adversaires en dessous du rang VII peinaient à l’érafler. Nous avons retiré un peu du blindage sur l’avant, les flancs et l’arrière pour l’empêcher d’être surpuissant. Il sera désormais un peu plus aisé de le pénétrer de face. Cependant, tout n’est pas si noir pour les adeptes de véhicule britannique : les changements apportés à ses plaques latérales devraient lui permettre de réaliser des manœuvres en décalage oblique.

La grande section faiblement blindée sur le flanc droit de l’AT 8 en faisait une cible facile, même pour les adversaires de rang inférieur. Si on ajoute ses trois coupoles de toit faiblement blindées, vous vous retrouvez à bord d’une belle cible en sursis. La mise à jour 9.21 renforce son efficacité en supprimant cet énorme point faible sur la partie droite. Ses coupoles profitent également d’une meilleure protection.

L’AT 7 et l’AT 15 n’avaient que peu d’espoir d’encaisser les tirs de face, puisque le mantelet de leurs canons et les coupoles étaient systématiquement visés. Nous avons augmenté l’épaisseur de blindage de ces points faibles pour donner à ces deux-là un rôle plus actif pour mener des combats rapprochés.

Le piètre blindage frontal du Tortoise et le blindage fin de son mantelet en faisaient une cible de choix pour tous les chars de rang IX et X. La mise à jour 9.21 améliore ces deux points et offre un blindage plus épais au toit de ce véhicule. Il conserve cependant la coupole vulnérable de son canon principal, avec un point faible qui saute aux yeux en son centre.

Le Churchill Gun Carrier était peu apprécié en raison de ses faibles dégâts par tir et de sa pénétration décevante pour son rang, les joueurs à son bord se retrouvant souvent rapidement dépassés au cœur de la bataille. Grâce à vos retours, nous nous sommes penchés sur les paramètres du canon 32-pounder. Nous avons augmenté ses dégâts par tir et sa pénétration, sans altérer ses dégâts par minute. Ce blindé britannique a littéralement été créé pour embarquer un canon, il peut désormais le faire avec fierté ! L’AT 15 et le Tortoise équipés de ce même 32-pounder profitent également de valeurs de pénétration et de dégâts par tir améliorés.

Pourquoi remplacer « l’Étoile Noire » ?

Cette révision ne pouvait être complète sans une expérience gratifiante au rang X. Maintenant que toute la branche a été redessinée pour le combat rapproché et le soutien, nous voulions que le véhicule siégeant à son sommet dispose de toutes les caractéristiques de cette branche. Ainsi, vous savez déjà à quoi vous attendre en commençant votre ascension.

Personne ne viendra dire le contraire : un FV215b (183) qui vous regarde est l’une des pires choses qui puisse arriver à un tankiste sur le champ de bataille. Tout le monde craint son canon, capable de détruire d’un seul tir la plupart de chars de rang IX et X. Cependant, ses dégâts par tir sont compensés par une vitesse lente, un temps de rechargement lent, une précision faiblarde et une quantité d’obus laissant à désirer : rien de tout cela ne correspondant au reste de la branche. C’est pour cela que le tout nouveau FV217 Badger va le remplacer, envoyant le FV215b (183) dans la catégorie des véhicules spéciaux. Contrairement à l’Étoile Noire, il hérite d’un blindage correct, d’un bon taux de dégâts par minute et d’une excellente cadence de tir… en bref, tout ce qui caractérise ses prédécesseurs, mais en mieux dans chaque domaine ! Pouvant ainsi infliger 4 500 points de dégâts par minute, le Badger fait écho au célèbre flegme britannique. Il peut donc lancer une salve destructrice sur le pauvre tankiste qui lui fait face...

Comment cela fonctionne-t-il ?

Si vous avez déjà recherché le FV215b (183) et qu’il fait partie de votre arsenal à la sortie de la 9.21, le FV217 Badger rejoindra directement votre garage, sans que vous ayez à le débloquer. Lisez les détails concernant cette transition et préparez-vous pour un compte-rendu détaillé !

4. Mise à jour 9.21 : nouveaux mécanismes de personnalisation

Mis à jour

C’est la personnalisation qui permet de transformer vos véhicules en parfaite représentation numérique de votre personnalité, de vos faits d’armes et de ce que vous préférez dans l’univers de World of Tanks. C’est en tout cas la vision que nous en avons, et la 9.21 va en poser les bases : elle représente la première étape de nouvelles expériences dans World of Tanks. Elle apporte des effets visuels et un plus grand choix de peintures, de camouflages, d’emblèmes et d’inscriptions. Plus important encore, cette mise à jour repense la manière dont les personnalisations sont appliquées en ajoutant des styles et en définissant un ensemble de zones de personnalisation pour les chars.

La fenêtre « Apparence » est maintenant découpée en cinq onglets séparés, depuis lesquels vous pouvez appliquer des ensembles de styles préconçus ou créer le vôtre en combinant peinture, camouflage, emblèmes, inscriptions et effets visuels. Voyons tout cela plus en détail !

Les nouveaux mécanismes de personnalisation ne seront pas forcément déployés avec la mise à jour 9.21. Le test public marque le point de départ de leurs ajustements, et sa sortie dépendra directement du déroulement de ces essais. Nous déploierons ces nouveaux mécanismes de personnalisation sur les serveurs officiels uniquement lorsque nous serons sûrs que tout fonctionne comme nous le souhaitons. Comme d’habitude, nous vous tiendrons au courant de chacune des étapes.
Pour l'instant, notre priorité est de nous attaquer aux bugs et aux problèmes de performances. Nous voulons atteindre un haut niveau de qualité, et c’est grâce à vos retours que nous y parviendrons.

 

Quoi de neuf ?

Ensembles de styles. Ensembles de styles : les objets de personnalisation sont maintenant regroupés dans des ensembles de styles conçus pour personnaliser rapidement votre véhicule.Les ensembles de styles préconçus peuvent comporter une combinaison de peintures, de camouflages, d’inscriptions, d’emblèmes, etc. Ils sont appliqués automatiquement sur le char en un seul clic.

Les prix ne sont pas définitifs. Référez-vous au client du jeu pour la liste complète des prix à jour une fois cette option disponible.

Optez pour un ensemble authentique ou créez vos propres styles. Qui plus est, un ensemble de styles est également disponible à la location contre des crédits, que vous pouvez utiliser pour un certain nombre de batailles.

Peinture. Chaque arbre technologique propose désormais un grand éventail de peintures. Chaque nation en a des différentes, et elles peuvent être appliquées indépendamment sur la caisse, la tourelle, le canon, la suspension et le mantelet du canon. Vous pouvez également choisir un thème de couleurs principal pour les cartes hivernales, estivales et désertiques.

Comment fonctionne la peinture ?

La coloration de chaque élément nécessite un pot de peinture : il en faut donc cinq pour tout peindre. Assurez-vous d’en avoir suffisamment en stock avant de commencer.

Les peintures de couleur fidèles à l'histoire et celles qui ne le sont pas fonctionnent de façon différente. En achetant un pot de peinture non historique, vous pouvez l’appliquer pour n’importe quel type de carte (un pot par élément). La peinture historique est différente. Elle doit être achetée séparément pour chaque type de carte. En d’autres termes, il vous faut 15 pots de peinture historique pour recouvrir entièrement un véhicule pour les trois types de cartes.
 

Les éléments historiques sont visibles par défaut par tous les joueurs. Si vous souhaitez voir tous les éléments, y compris ceux qui s’éloignent du cadre historique, il vous suffit de décocher « Masquer les éléments non historiques » dans les paramètres (dans l’onglet « Jeu »). Cette case est cochée par défaut.

Les prix ne sont pas définitifs. Référez-vous au client du jeu pour la liste complète des prix à jour une fois cette option disponible.

Camouflage : le camouflage est maintenant divisé en trois skins. Vous pouvez l’appliquer séparément pour la caisse, la tourelle et le canon du véhicule. Formez un ensemble de plusieurs camouflages pour chaque saison et ajustez la taille du camouflage en petit, moyen ou grand, et ce pour chaque zone. Pour sélectionner des camouflages, vous pouvez également ajuster leur apparence en utilisant les couleurs de la palette choisie.

Ne vous inquiétez pas, les véhicules dont vous disposez peuvent toujours être recouverts d’un camouflage que vous possédez déjà. Ce nouveau système de personnalisation le séparera simplement en trois parties.

Les prix ne sont pas définitifs. Référez-vous au client du jeu pour la liste complète des prix à jour une fois cette option disponible.

Les bonus aux valeurs de camouflages s’activent en appliquant un camouflage sur la caisse, ce qui réduit la portée à laquelle l’ennemi peut repérer votre blindé.

Emblèmes et inscriptions :  vous pouvez maintenant voir l’emplacement exact de chaque emblème et inscription avant de l’y appliquer. Cette interface de personnalisation revue montre les endroits où ces objets seront placés.

Tous les camouflages, emblèmes et inscriptions permanents achetés avant la sortie des nouveaux mécanismes seront transférés dans votre entrepôt à la sortie de la version concernée. Vous avez dépensé de l’argent pour les obtenir, il est tout à fait normal que vous les conserviez. Les camouflages temporaires seront retirés, mais vous serez remboursé de leurs coûts.

Les prix ne sont pas définitifs. Référez-vous au client du jeu pour la liste complète des prix à jour une fois cette option disponible.

Effets. Vous pouvez maintenant donner à votre véhicule une apparence qui lui est propre grâce aux effets de vieillissement et de patine pour la peinture et le camouflage, allant de l’application fraîche à ancienne, ou encore terne.

Les prix ne sont pas définitifs. Référez-vous au client du jeu pour la liste complète des prix à jour une fois cette option disponible.

Actuellement, les nouveaux effets, peintures et styles achetables ne sont disponibles que pour les véhicules premium de rang VIII et les chars de rang X. Nous travaillons actuellement sur la possibilité de les ajouter pour les véhicules de rangs inférieurs. Les camouflages, emblèmes, inscriptions et styles en location peuvent être appliqués sur tous les chars.

Révision des prix

Ces changements fondamentaux du système de personnalisation ne pourraient fonctionner sans une révision des prix. Nous sommes en ce moment en train de définir un modèle de prix uniforme correspondant aux nouveaux mécanismes. Nous précipiter serait bien la dernière chose à faire, nous prendrons donc le temps qu’il faudra pour faire les choses correctement. Nous vous tiendrons informés de ces changements en vous expliquant les raisons qui nous ont poussés vers cette direction une fois que tout sera bien défini. Pour compenser tout problème que pourrait causer cette révision, nous offrirons à chacun un ensemble de camouflages comprenant neuf objets à la sortie de ces nouveaux mécanismes. Il comportera un ensemble pour tous les types de carte, chacun avec des skins pour la caisse, la tourelle et le canon. Vous vous demandez peut-être ce qu’ils auront de si particulier ? Contrairement aux camouflages habituels propres aux nations, ces textures spéciales pourront être appliquées sur absolument n’importe quel char.

5. Mise à jour 9.21 : aperçu de l'AMX M4 mle. 54

Mis à jour

Trois nouveaux chars rejoignent les rangs de l’arbre français à la mise à jour 9.21. Nous nous penchons aujourd’hui sur leur meneur : l’AMX M4 mle. 54 de rang X. Pouvant aisément changer d’équipement entre l’assaut et le soutien, il s’agit d’un véritable atout pour l’équipe. Apprenez-en davantage sur ses atouts et mettez-les à profit pour mener l’assaut, secourir des alliés en détresse et anéantir les cibles plus faibles en combat rapproché.

Une bonne puissance de feu

L’AMX M4 mle. 54 conserve les particularités de cette branche, avec deux canons complètement différents en termes de style de jeu :

  • Le 120-mm D. 1203 B : c'est le choix idéal si vous aimez combattre en première ligne, et mener la charge en territoire ennemi. Ce canon affiche de grandes valeurs de pénétration, une cadence de tir impressionnante et une bonne précision, ce qui lui permet d’infliger de lourds dégâts. Le blindage frontal de l’AMX M4 mle. 54 est suffisant pour ne pas avoir à vous inquiéter de recevoir un tir ou deux. Vous pourrez donc effectuer quelques tirs supplémentaires grâce à vos dégâts par minute, alors que votre adversaire aura bien du mal à pénétrer votre blindage frontal. En revanche, ses dégâts par tir (400) plutôt faibles pour un rang X le rendent assez inefficace pour les combats à bout portant. Gardez un œil sur le champ de bataille pour savoir où votre soutien est requis et attaquez-vous aux ennemis occupés tout en restant à l’abri.
  • Le 130-mm/45 Model 1935 : si vous préférez échanger des tirs en combat rapproché, installez le canon de 130 mm et rapprochez-vous d’une cible potentielle. Avec celui-ci, vous enverrez des coups dignes d’un boxeur professionnel ! Certes, sa cadence de tir et sa précision sont loin d’être les meilleures au rang X, mais ses 560 points de dégâts par tir les compensent largement. En outre, le canon permet de tirer des obus perforants (standards et premium), offrant une meilleure normalisation des munitions. Sortez de votre abri pour échanger quelques tirs en profitant de vos dégâts par obus, remettez-vous à couvert et recommencez !

Un blindage frontal robuste

Votre plaque frontale supérieure est épaisse de 377 mm de blindage efficace. Il gobe les dégâts avec une telle facilité que vous aurez bien du mal à croire que vous êtes à bord d’un char français. La plaque frontale inférieure n’a elle non plus rien des habituels blindés français, puisqu’elle peut aisément absorber les tirs grâce à ses 250 mm de blindage efficace. Attirez vos ennemis pour qu’ils tirent sur votre plaque frontale, puis offrez-leur un joli cadeau de 560 points de dégâts en retour.

Une bonne dépression du canon

La dépression du canon de l’AMX M4 mle. 54 n’a rien de révolutionnaire, mais vous serez bien content de ce que vous offrent ces huit degrés. Vous pouvez tenir face à plusieurs chars adverses en combattant sur les collines et en utilisant le terrain pour masquer vos points faibles. Tant que vos tirs font mouche et que vous limitez l’exposition de vos zones sensibles, vous faites du bon travail !

Astuces de jeu

  • Évitez le décalage oblique (à moins de vouloir profiter de nouvelles « fenêtres » dans votre caisse) : bien que votre blindage frontal soit à l’épreuve des coups comme les véritables chars lourds, vous ne pouvez pas compter sur celui de vos flancs et de l’arrière.
  • Restez en mouvement ! Faites danser votre caisse tel un fakir avec son serpent et l’ennemi aura bien du mal à atteindre vos trappes.
  • Restez proche de vos amis : partir seul en zone ouverte aura un certain impact sur votre efficacité en bataille. Votre vitesse n'est pas suffisante pour rapidement vous replier et vous mettre à l’abri.
  • Profitez de vos atouts : le canon que vous choisissez détermine votre rôle en bataille. Jouez de la bonne manière qu’il convient !
Si vous voulez consulter l’article sur les chars lourds français sans barillet, rendez-vous ici.

6. FV217 Badger : la brute épaisse britannique

Mis à jour

La mise à jour 9.21 renforce le blindage des chasseurs de chars britanniques sans tourelle en donnant plus de caractère aux canons 32-pounder, soulignant encore plus leurs rôles de blindés d’assaut en combat rapproché et de soutien. Pour garantir que cette branche offre un style de jeu bien défini jusqu’au sommet, nous avons remplacé le FV215b (183) par un nouveau véhicule, le FV217 Badger. Contrairement à son prédécesseur, le Badger profite de la maîtrise acquise à bord des véhicules de rang V à IX en offrant une expérience en rang élevé non seulement gratifiante, mais qui découle aussi naturellement du Tortoise. Comment ce nouveau blindé britannique se comporte-t-il par rapport au FV215b (183) ? Nous allons vous le dire.

Pourquoi faisons-nous cela ?

Bien que les ajustements apportés aux véhicules de rang V à IX n’aient pas fait perdre de sa splendeur au FV215b (183) (ses adversaires fuient toujours à grande vitesse en le voyant), ils ont encore renforcé la différence de style de jeu avec le Tortoise et la série des AT. Vous vous demandez peut-être « Pourquoi ne pas le rééquilibrer pour qu’il corresponde à cette branche » ? Le FV215b (183) ne serait alors plus une « Étoile noire » si nous faisions cela. Bon nombre de joueurs l'apprécient tel qu’il est, nous avons donc décidé d’en faire un véhicule spécial et de placer le FV217 Badger au sommet de cette branche révisée. Il hérite des caractéristiques inhérentes de ces chasseurs de chars, à savoir un blindage correct, de bons dégâts par minute et l’excellente cadence de tir que l’on prête à cette branche, mais en les dépassant en termes de puissance de feu et de protection, ce qui en fait le candidat idéal pour ce trône.

Comment cela va-t-il se passer ?

Découvrez le Badger

Passez la souris sur les points pour afficher des informations concernant le véhicule
 

Protection

Affronter un Badger en frontal est un véritable cauchemar. Il peut encaisser de nombreux tirs grâce à sa plaque de blindage frontale épaisse de 355 mm tout en ripostant à une vitesse fulgurante. Cependant, les chars de rang IX et X n’auront pas grand mal à pénétrer votre plaque inférieure, à moins d’orienter votre châssis pour augmenter les valeurs de blindage effectif. Si vous restez à moyenne ou longue distance, utilisez l’angle de pivot de votre canon pour renforcer la protection de la plaque de blindage frontale inférieure. Les canons de rangs IX et X peineront ainsi à vous pénétrer.

Puissance de feu

La caractéristique la plus impressionnante du Badger est son potentiel de dégâts. Équipé d’un puissant canon de 123 mm avec une incroyable cadence de tir, une superbe précision et de bonnes valeurs de pénétration et de temps de visée, ce blindé britannique peut infliger pas moins de 3 500 dégâts par minute dans sa configuration de base. En l’améliorant, il peut dépasser les 4 500 points de dégâts par minute !

Comportement du canon

Le Badger brille en terrain vallonné, il est très difficile de créer une position défensive face à lui en raison de sa dépression du canon et de son angle d’élévation impressionnants (-10°/+20°). Son canon peut pivoter de 15° dans les deux directions, vous n’aurez donc pas à faire pivoter votre châssis si souvent que ça. Mettez-vous à une position où vous pourrez effectuer un décalage oblique, utilisez le terrain irrégulier pour masquer vos points faibles ou profitez de son angle d’élévation pour limiter l’exposition de votre blindé.

Portée de vue et camouflage

Avec une portée de vue de 390 m, le Badger peut repérer les ennemis bien avant qu’ils ne puissent l’atteindre. Cela vous laisse suffisamment de temps pour vous mettre à l’abri ou envoyer quelques obus à bonne distance. Ses bonnes valeurs de camouflage peuvent s’avérer bien pratiques si vous trouvez une zone avantageuse bien dissimulée dans les buissons et que vous choisissez de le jouer en soutien.

Astuces de jeu

  • Anticipez ! Avec une vitesse maximale de 30 km/h en marche avant et de 12 km/h en marche arrière, le Badger n’est pas du tout fait pour contourner l’ennemi ou se replacer rapidement sur la carte. En vous dirigeant dans la mauvaise direction, vous risquez de manquer le gros du conflit avec peu de chance de contribuer à la bataille. Étudiez les emplacements les plus appropriés sur la carte et prévoyez vos tactiques avant que le compte à rebours n’arrive à zéro.
  • Restez à l’abri loin des lignes de front : le Badger a une grande silhouette, une faible mobilité et une vitesse de rotation moyenne, il est donc une cible facile à courte portée. Restez en retrait du combat principal et attendez qu’une cible soit repérée pour lui faire goûter de votre puissant canon.
  • Ne vous isolez pas : les moyens et la plupart des lourds peuvent vous flanquer si vous n’êtes pas attentif et qu’aucun allié n’est présent pour vous sortir de ce mauvais pas. Ne vous approchez pas des endroits où vous pouvez facilement être contourné et assurez-vous d’avoir plusieurs alliés dans le coin pour ne pas vous retrouver dans une telle situation.
  • Détruisez les chenilles de l’ennemi : vous disposez d’une cadence de tir suffisante pour détruire n’importe quel adversaire en moins d’une minute. En visant les chenilles pour les immobiliser, vous pourrez alors utiliser pleinement votre puissance de feu pour en finir avec eux. De cette manière, ils pourront difficilement éviter votre prochain tir, même s’ils parviennent à utiliser un kit de réparation.
  • Jouez sur la crainte : lorsque le Badger choisit une cible, celle-ci ne repart pas sans avoir du plomb dans l’aile. Les ennemis peuvent fuir en hurlant rien qu’à la vue du Badger. Assurez-vous d’avoir le soutien de vos alliés et semez la destruction sur votre route en utilisant votre réputation pour repousser toute avancée dans votre direction.

Obtenez votre Badger

Vous connaissez la musique. Il vous suffit de vous assurer d’avoir le FV215b (183) recherché et acheté à la sortie de la mise à jour 9.21 pour que le Badger soit à vous, sans recherche supplémentaire à effectuer.

7. Klondike : partez vers le Grand Nord dans les Grandes batailles

Mis à jour
Klondike est la réponse directe à vos demandes d’animer les batailles en 30 contre 30 avec une nouvelle carte, et nous espérons que tout le monde l’appréciera ! Les avis de la communauté continueront de contribuer à l’évolution des Grandes batailles à mesure que nous mettons à jour le mode avec du nouveau contenu et de nouvelles fonctionnalités.

Présentation

  • Localisation : Amérique du Nord
  • Taille : 1,4 x 1,4 km
  • Mode : Grande bataille (standard et impromptue : n’oubliez pas de cocher « Grande bataille » et « Bataills impromptue » dans les paramètres du jeu pour jouer dans ces deux formats)
  • Objectifs : capturez la base (la base ennemie en mode standard ou une base neutre en impromptue) ou détruisez tous les véhicules ennemis.

Bienvenue sur Klondike

Inspirée des aventures écrites par Jack London, Klondike emmène les affrontements de blindés en Amérique du Nord, là où les rues sales et les bâtiments en bardeaux crasseux d’un hameau minier racontent l’histoire de la ruée vers l’or. Ne vous laissez cependant pas distraire par la tranquillité de ce temps glacé. Les cabanes isolées, les routes de colline parsemées de neige et les rives poussiéreuses résonneront des sons des combats lorsque les échanges de tirs auront atteint leur pic.

Routes et positions

Les équipes démarrent dans les coins sud-ouest et nord-est de la carte, chacun avec 3 points d'apparitions. Trois voies mènent au territoire ennemi : dirigez-vous vers le nord pour atteindre une petite ville minière, attaquez par le pont au-dessus de la rivière au centre ou aventurez-vous dans les campements abandonnés sur l’île au sud.

Peu importe l’axe que vous prenez pour défendre ou attaquer, n’oubliez pas les zones essentielles situées dans le no man's land entre les deux camps. Attendez-vous à des luttes acharnées dans ces zones : les capturer vous offre un avantage tactique pour les combats des zones avoisinantes. Lorsque vous vous serez emparé de ces zones clefs, dirigez-vous vers les positions défensives ennemies pour vous les approprier.

Ville minière

La ville au nord comporte de nombreux axes, bâtiments et espaces étroits, ce qui en fait une zone de combat idéale pour les chars lourds et autres véhicules blindés.

Stratégie classe par classe

  • Si vous vous rendez en ville à bord d’un char lourd, restez en alerte et gardez un œil sur les différents raccourcis. Si vous n’y prêtez pas attention, vous pourriez bien vous retrouver sous le tir d’un adversaire sournois qui tire obus après obus dans votre direction.
  • Les chars moyens et légers mobiles feraient mieux d’exploiter les raccourcis pour surprendre l’ennemi et soutenir leurs alliés.
  • Si vous jouez à bord d’un véhicule de reconnaissance, soutenez l’équipe en repérant ceux qui osent s’aventurer au cœur de la bataille.
  • Les véhicules similaires aux Grille 15 et Strv-103B peuvent soutenir une percée en détruisant leurs adversaires depuis les positions défensives situées aux extrémités de la carte. S’ils sont positionnés correctement, les tireurs de précision et les canons automoteurs peuvent grandement impacter le cours de la bataille en arrêtant net les chars ennemis.
L’île

L’île au sud du pont central comporte de nombreuses zones à découvert, avec des cabanes de mineurs disséminées un peu partout. C’est l’endroit idéal pour les véhicules mobiles qui ne s’arrêtent que rarement, se replaçant souvent pour attaquer les ennemis de loin.

Stratégie classe par classe

  • Si vous vous êtes aventuré vers le sud à bord d’un char lourd, rendez-vous sur l’île pour mener l’attaque. Selon la situation, vous pouvez vous rendre vers le centre de la carte ou jouer de façon défensive. Essayez de prévoir les mouvements de l’ennemi et choisissez ce qui fonctionne le mieux pour vous et votre équipe.
  • Les éclaireurs peuvent profiter des nombreux espaces ouverts pour détecter l’ennemi ou se coller aux cabanes et utiliser leur portée de vue pour révéler la position des adversaires.
  • Les chars moyens peuvent vraiment voler de leurs propres ailes en tirant depuis des positions à couvert ou en travaillant en première ligne aux côtés des chars lourds.
  • Les véhicules de soutien se sentiront à l’aise en seconde ligne. Choisissez la tactique qui correspond le mieux à votre style de jeu, mais préférez en général rester discret et envoyer des obus à moyenne distance. Si vous avez un faible pour les manœuvres risquées, vous pouvez vous adonner à des tactiques d'attaque éclair.
  • En ce qui concerne les canons automoteurs, mieux vaut qu’ils restent en troisième ligne à pilonner les ennemis repérés.
Pont central

Les combats au centre de la carte seront plutôt statiques pour commencer. Au début, la plupart des combats se dérouleront sur les flancs nord et sud, alors que les deux équipes tentent de les conquérir pour accéder directement à la base à capturer. Une fois que le contrôle est pris sur l’un des flancs, les équipes rassembleront de plus grandes forces pour protéger le pont ou s’en emparer en fonction de qui a pris le contrôle des flancs.

Stratégie classe par classe

  • Si vous êtes aux commandes d’un char lourd, votre tâche consiste à étouffer les attaques ennemies. Pendant que vous attirez le feu de l’ennemi, les véhicules de soutien peuvent aider les alliés dans la ville et sur l’île en mettant la pression sur l’opposition qui traîne par ici.
  • Les chars moyens mobiles peuvent sonder les défenses ennemies pour trouver une brèche ou attaquer l’autre camp sur les flancs
  • Les éclaireurs doivent rester dans la zone ouverte pour révéler la position des ennemis et traquer les chars légers adverses. Mieux vaut ne pas partir en loup solitaire : coordonnez-vous avec les véhicules de soutien pour leur donner de précieux renseignements.
  • En tant que véhicule de soutien ou à bord d’un canon automoteur, gardez toujours un œil sur la minicarte. Analysez la situation et apportez votre soutien là où il est le plus nécessaire, en aidant vos alliés ou en venant à bout des attaques ennemies.
Fermer